automobile

La direction Renault a beau tenter de le nier : les conséquences de son plan d’économies se font déjà sentir à Lardy. C’est ainsi que 60 à 70 prestataires vont être mis hors du site dans les semaines à venir à cause de la mise à l’arrêt de plus de 25 bancs moteurs.

« Renault n’a aucun tabou sur les fermetures d’usines dans le monde et en France », a déclaré vendredi 14 février Clotilde Delbos, la directrice générale par intérim du Groupe Renault. Avertissements et menaces sont clairs.
Chronique des pratiques lamentables des actionnaires des grandes firmes.
Le site de Michelin à La Roche-sur-Yon en Vendée doit fermer d’ici à la fin de l’année. Résultat : 613 salariéEs seront privés de leur emploi. Un vrai scandale auquel il ne faut pas s’habituer…
Le Conseil d'Etat vient d’annuler le plan social qui avait, à l’usine GM&S de la Souterraine dans la Creuse, supprimé plus de la moité des effectifs : 157 sur 277 mis hors de l'usine.
Les ventes mondiales du Groupe PSA se sont établies en 2019 à 3,5 millions d’unités en 2019 : c’est en baisse de 10 % . Toutes les marques du groupe PSA, sauf la nouvelle marque de luxe, baissent : marque Peugeot de – 16,3 %, Citroën de – 5,1 % et Opel/Vauxhall,de – 5,9 %.
Opel, la filiale allemande rachetée à General Motors par PSA en 2018, voudrait supprimer jusqu'à 4.100 emplois. 2.100 postes au moins seraient supprimés d'ici 2025, avant deux autres vagues de mesures portant sur 1.000 emplois chacune d’ici 2029.
L’ancien PDG de Renault et Nissan, après être passé par la case prison, s’est donc enfui du Japon. Selon ses propres dires, une « société privée », c’est-à-dire un gang payé pour cela, l’a aidé à s’échapper d’une assignation à résidence somme toute pas si sévère.
Tout roule ! Le protocole d’accord entre PSA et FCA (Fiat Chrysler automobile) a été ratifié mercredi 18 décembre par le conseil d’administration de PSA. 
« Ils nous demandent de faire toujours plus avec toujours moins de moyens. Et en plus, ils voudraient qu’on travaille encore plus longtemps ? » Dans les centres d’ingénierie comme dans les usines, la parole se libère à l’approche du 5 décembre.
C’est dans un contexte de baisse de production, de licenciements d’intérimaires et d’inquiétude que s’est préparé le 5 décembre.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à automobile