automobile

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Près de 500 militantEs se sont retouvés devant le tribunal de grande instance de Versailles le jeudi 16 novembre pour affirmer leur soutien aux 9 militants de la CGT PSA Poissy poursuivis pour prétendument avoir séquestré un responsable hiérarchique. 

Dans un contexte d’inquiétude générale quant à l’avenir de l’usine Ford de Blanquefort (33), une décision de justice condamnant la multinationale pourrait redonner confiance aux salariéEs.
Depuis 2 mois, le site de GM&S, sous-traitant automobile à La Souterraine, en Creuse, repris par GMD avec seulement 120 salariés sur 276, est devenu LS Industrie.
Jeudi 16 novembre, nous nous retrouverons une nouvelle fois devant le tribunal de Versailles où PSA traîne à nouveau en justice des militants de la CGT.
Depuis plusieurs années, flexibilité exige, les usines automobiles carburent à l’intérim. Chez Renault la proportion d’intérimaires dépasse 80 % sur les chaînes de montage des usines comme Sandouville ou Flins.
Alors que le Groupe PSA renoue avec les bénéfices et que l'usine de Rennes La Janais augmente ses cadences, les intérimaires se plaignent de plannifications aléatoires et de diminutions d'heures.
Par Adrien Schwyter 
Une grève d'intérimaires a démarré jeudi 19 octobre à l'usine PSA La Janais de Rennes. Le débrayage a commencé à 9h30 avec 85 grévistes, dont au moins 60-70 intérimaires. Ils ont défilé dans les ateliers, revendiquant des augmentations de salaires et de la prime de panier.
Le 6 juillet, Hulot a déclaré tout fiérot : « Nous visons la fin de la vente des voitures à essence et diesel d’ici 2040 ! » Mais si on remplaçait les 39 millions de voitures en France par des voitures électriques, il faudrait installer partout des bornes de recharge rapide et… une quinz
Publié par Sud Ouest.

Pages

S'abonner à automobile