automobile

En pleine épidémie, il y a une pénurie de matériel médical et de protection : masques, gants et respirateurs. Autant de produits essentiels !

Alors que la direction de l’usine PSA de Valenciennes – Trith-Saint-Léger voulait reprendre l’activité. Dès le mardi 31 mars, elle a dû reculé à la suite de l'opposition des syndicats CGT et CFTC représentés au CSE de l'établissement.
Quatre-vingt salariés se sont rassemblés ce midi devant le centre technique de Renault-Lardy pour dénoncer la poursuite des activités du site en pleine épidémie de Covid-19. Parmi eux, une grande majorité de salariés sous-traitants.
Alors que l’épidémie de Covid-19 continue de progresser et que le confinement a été prolongé de deux semaines, PSA et Renault veulent rouvrir leurs sites en France.
L’usine de Renault en Turquie à Bursa est fermée depuis le 26 mars au soir. C’est la dernière grande usine Renault de l’Europe élargie au bassin méditerranéen à fermer.
Les salariés de PSA doivent faire face à l'obstination de la direction PSA à ne pas arrêter le centre de Belchamp et à reprendre au plus vite la production à Sochaux.
Face à la pandémie, plusieurs firmes automobiles envisagent de fabriquer des respirateurs et du matériel médical. Alors que les annonces se précisent de la part de différents constructeurs automobiles,.
Fermée depuis le 17 mars à cause de l’épidémie de coronavirus, l’usine Bosch près de Rodez devait rouvrir le 25 mars.
Volkswagen a averti que la crise du coronavirus pourrait forcer Volsksagen à fermer ses usines plus longtemps que prévu initialement,..plus de trois semaines.
En Italie, toutes les activités de production non « strictement nécessaires » sont arrêtées depuis le samedi soir 22 mars 2020.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à automobile