Asie

Sur le plan militaire, les océans Indien et Pacifique sont devenus le pivot du face-à-face mondial entre les États-Unis et la Chine, au point que le Pentagone en a fait un théâtre d’opérations unifié pour mieux s’opposer à la montée en puissance des forces armées chinoises.

En décembre 2010, la confession de 42 pages de Swami Aseemanand a mis à nu les activités terroristes des groupes hindouistes. Ce militant de 59 ans, actif au sein de l’organisation nationaliste RSS1 pendant 30 ans est un proche de dirigeants du BJP et du RSS.
En Inde, deux évènements récents ont mis les projecteurs sur le rôle des nationalistes hindous dans des attentats de 2006 et 2007 et dans les émeutes communautaires de 2002.
 L’année 2010 a été marquée par de grandes grèves ouvrières pour des augmentations de salaires en Chine, au Bangladesh, au Cambodge et au Vietnam.
Le conflit qui oppose la République populaire de Chine (RPC) à plusieurs pays d’Asie du Sud-est autour des groupes d’îles Paracelles et Spratley permet d’illustrer l’évolution du rôle et de la puissance de la Chine en Asie ainsi que les évolutions des rapports de forces avec les USA.
 
Depuis cet article écrit le 19 mai 2010, des éléments nouveaux sont intervenus dans la lutte de la guérilla naxalite contre l’État Indien. Deux attentats très médiatisés ont faits des morts dans la population.
 
 
 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Asie