Retraites : les propositions du NPA, des mesures d’urgence !

La pension de retraite, c’est le prolongement du salaire

– Le montant de la pension ne doit pas être inférieur au revenu net d’activité ;
– Retraite à taux plein dès 35 ans d’activité ; les années d’études, de formation, de chômage, de maladie, de congés maternité doivent être considérées comme des période de travail ;
– Aucune retraite, y compris « le minimum vieillesse », ne doit se situer en dessous du SMIC revendiqué (1 800 euros net) ;
– Les revalorisations doivent être indexées immédiatement sur les augmentations de salaire.

Des mesures spécifiques pour les femmes et les travailleurs précaires

Égalité salariale tout au long de la vie. Des mesures spécifiques pour le rattrapage immédiate des pensions pour les femmes et toutes les victimes de la précarité, notamment du temps partiel imposé.

La retraite à 60 ans

ChacunE doit avoir la possibilité de partir en retraite dès 60 ans, et 55 ans pour les emplois pénibles, postés, de nuit…

Un service public pour les personne âgées et/ou dépendantes

Les personnes âgées doivent être prises en charge à domicile ou en établissement par un service public de qualité, géré par la Sécu, avec des personnels formés, ­qualifiés et en nombre suffisant.

Pour financer les retraites, une seule modalité : les cotisations sociales et le partage des richesses

– Non à la fiscalisation de la Sécurité sociale : convertir la CSG en cotisation « patronale » ;
– Augmenter les salaires et créer des emplois par la réduction du temps de travail à 32 heures : c’est le meilleur moyen de donner plus de ressources à la Sécu et de taxer le capital ; – Suppression de toutes les exonérations de cotisations patronales, qu’elles soient ou non compensées par l’État (donc en grande partie par nos impôts) ;
– Convertir les cotisations « salariales » en cotisations « patronales » ;
– Les sommes consacrées à l’intéressement ou à la participation doivent être converties en salaire pour tous et toutes, et soumises à cotisation.

Un seul système : la retraite par répartition dans le cadre de la sécurité sociale ; aucune retraite par point, par compte notionnel, par capitalisation

Gestion démocratique de la Sécurité sociale et de sa branche « vieillesse »

La Sécurité sociale doit être gérée par ses propriétaires, les assuréEs sociaux : les administrateurs des caisses doivent être élus, les retraitéEs associés à toutes les décisions les concernant.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.