Quelques informations sur les deux mesures phares de Macron

Quelques détails sur « l’augmentation du SMIC de 100€ »

On a tous compris que cette augmentation ne concernait pas le SMIC, mais la prime d’activité. Le SMIC n’augmente pas du tout…

Les 100 euros sont donc une revalorisation anticipée de cette prime, en fait une accélération d’une augmentation déjà prévue. Donc 0 euro de plus que prévu au bout du compte.

La prime d’activité, versée par la CAF, a pris depuis 2016 le relai du volet activité du RSA et de la prime emploi.

Cette prime devait augmenter de 20 euros tous les ans d’octobre 2018 à janvier 2021 en trois augmentations. Là elles sont toutes les trois regroupées en une fois. De plus, depuis la rentrée le SMIC est l’objet  d’une l’exonération de cotisation sociale sur le SMIC (20 €). 

Donc, déjà +40 euros sur le revenu d’un salarié au SMIC ont été appliqués. On ajoute 60 euros versés par anticipation et le tour est joué : 100 euros sortent du chapeau, en l’occurrence de la CAF….

En bénéficient donc les salariés au niveau du SMIC….sous conditions de ressources, évidemment :

1500 euros net, mais 2200 de revenus max pour un couple sans enfant, 2900 avec deux enfants… revenus, cela veut dire évidemment qu’en cas de toute rentrée financière annexe, la prime saute…

N’oublions pas évidemment que ce n’est pas du salaire, mais une prestation sociale et donc ne compte pas pour le calcul de la retraite…

Pour l’exonération d’augmentation de la CSG, quels retraité-e-s vont être exonérés du passage de la CSG de 6,6% à 8,3 % ?

Celles et ceux dont le Revenu fiscal de référence est inférieur à 22354 euros. Donc en pratique un revenu mensuel inférieur à 1862 euros nets. Cela s’entend évidemment tous revenus confondus et pas seulement le montant des retraites. 

Pour un couple, revenu fiscal annuel max de 34200 euros, donc 2850€ par mois….moyenne de 1450€ de revenus pour chacun donc.

De plus, « pour faire des économies », les pensions 2019 et 2020 ne sont plus indexées sur la hausse du coût de la vie : +0,3% en 2019 et 2020… et l’augmentation prévue au 1eroctobre 2018 a été repoussée au 1erjanvier 2019. Les pensions ARRCO/AGIRC n’avaient été revalorisées que de 0,6% au 1erjanvier 2018… L’inflation prévue pour 2018 est de 2,1% et pour 2019 de 1.7% pour la Banque de France…donc pour la retraite de base, une perte de pouvoir d’achat d’au moins 1,8% et 1,4%… à mettre en regard du cadeau sur la CSG…   

Sources : marianne.net ; mobile.francetvinfo

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.