Marche des fiertés 2016

Après la tuerie homophobe d’Orlando, le gouvernement n’hésite pas à attaquer le mouvement LGBTI en mettant la pression pour que l’Inter-LGBT, interassociative en charge de l’organisation de la Marche des fiertés parisienne, annule cette dernière. Devant la levée de boucliers, il impose un parcours raccourci et parqué sur les quais de la capitale, en contradiction totale avec le principe des « Prides », qui ont vocation à se dérouler sur les grandes artères de façon bruyante et visible. Alors que la colère de la communauté à l’encontre du PS gronde, face aux promesses trahies sur la PMA et les droits des personnes transgenres, et face à ces nouvelles provocations, quelle stratégie proposer ?

Dossier réalisé par la commission LGBTI du NPA

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.