Inde : les ultra-nationalistes à l’offensive

En Inde, 2019 a été marqué par un regain des tensions avec le Pakistan, mises en scène pour favoriser une nouvelle victoire électorale de l’extrême droite nationaliste et religieuse de Modi (BJP), suivie d’offensives politiques lourdes correspondant au programme ancien de ces nationalistes auxquels la politique de la force historique de la bourgeoisie indienne, le Congrès, a ouvert la voie.  

Néanmoins, l’urgence de réagir s’est fait sentir particulièrement parmi la jeunesse urbaine ayant contemplé les multiples soulèvements de ces derniers mois, en Asie et ailleurs. Résultat : depuis plusieurs semaines des manifestations regroupant par endroits jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Des manifestations souvent illégales, réprimées par la police et des milices, mais des tentatives et des réussites parfois quotidiennes à l’échelle d’un État-continent et à l’image des milliers de jeunes qui, comme dans d’autres lieux, se sont emparés de la nuit du 31 décembre pour s’assembler et protester.

Dossier réalisé par Chris Miclos.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.