Il y a 10 ans, le retrait du CPE

Le mouvement contre le Contrat première embauche a marqué les esprits et une génération de militantEs, il mérite donc qu’on l’observe en détails. Il est avant tout une combinaison d’éléments, la convergence de trajectoires multiples et éventuellement contradictoires vers une explosion sociale victorieuse. C’est l’aboutissement de plusieurs années de luttes ayant connu des destins divers, comme les luttes altermondialistes, la mobilisation contre le FN en 2002, contre le LMD et la réforme des retraites en 2003, contre la guerre en Irak, contre la loi Fillon dans les lycées, contre le Traité constitutionnel européen, et dans les quartiers populaires en 2005. Ces mouvements, soit « idéologiques », soit défaits, ont tous apporté des éléments à la grève.

La lutte contre le le CPE a constitué une crise politique majeure dans le pays parce qu’elle s’est révélée être la conclusion d’une maturation de plusieurs années.

Dossier réalisé par Antoine Larrache et Raphaël Greggan

Un cas d’école...

Dans une formation une peu schématique, une mobilisation comprend des étapes simples : un accord unitaire avec les réformistes pour déclencher la lutte, la construction de la mobilisation, le débordement des directions réformistes par l’auto-organisation et la grève de masse, la remise en cau

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.