Caen : salle comble pour la révolution russe

-A +A
Histoire
arguments


Il est à peine plus de 20 heures, ce lundi 20 novembre, et la réunion publique commence devant une salle presque remplie. Faute d’avoir eu l’autorisation de l’université, il a fallu se rabattre sur une maison de quartier un peu excentrée. Mais cela n’a visiblement pas découragé la centaine de présentEs ; les derniers arrivés suivront les débats debout.

Pour donner plus de relief à ce débat (les commémorations, on les laisse aux anciens combattants), le comité de Caen a invité Patrick Le Moal et Olivier Besancenot à expliquer ce qu’a été la révolution russe, et en quoi ses leçons restent d’actualité. « Pas en historiens, mais en militants », comme le rappelle Olivier.

Leur présentation des événements rafraîchit les mémoires des unEs, donne envie aux autres d’entrer dans la discussion. Le rôle des soviets, la critique anarchiste de la politique des bolcheviks, la démocratie et la liberté d’expression, ou encore la nécessité d’un parti pour la révolution, le débat balaye large. Le public retiendrait bien nos invités pour prolonger la discussion, mais ils doivent reprendre la route. De multiples discussions en petits groupes, un dernier coup d’œil à l’expo photo affichée aux murs ou un tour au stand de La Brèche permettent aux moins fatigués de prolonger la soirée. Un succès permis par une mobilisation du comité, mais aussi de nombreux sympathisantEs et amiEs, notamment pour l’impeccable sonorisation de la salle.

Correspondant

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.