Europe : l’extrême droite à l’assaut du pouvoir

Après la Bulgarie (pays où trois partis d’extrême droite participent à l’alliance gouvernementale), la Hongrie et la Pologne dirigées par des droites bien extrêmes, ce sont désormais l’Autriche puis l’Italie qui ont vu des forces d’extrême droite monter au gouvernement, ces derniers mois. L’Autriche créant, en quelque sorte, une continuité territoriale entre des pays du centre-est de l’Europe très hostiles à l’immigration – réunis dans le « groupe de Visegrad » – et une Italie qui inaugure une alliance inédite entre un mouvement populiste « post-idéologique » et l’extrême droite. Retour sur ces inquiétantes dynamiques, avec également un focus du côté de l’Allemagne où, là aussi, l’extrême droite a le vent en poupe.

Dossier réalisé par la Commission nationale antifasciste. 

 

Extrême droite en Europe, des sources d’inspiration pour le Front national

Le 1er mai dernier, le FN aurait pu célébrer la journée internationale des travailleurs dans le bassin minier des Flandres… mais il organisait plutôt à Nice la « fête des Nations » avec son groupe du Parlement européen, le Mouvement pour une Europe des nations et des libertés (MENL).

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.