Droit du travail : Un outil à défendre ?

Le code du travail est régulièrement la cible du patronat et des hommes politiques à ses ordres. Le nombre de pages, la complexité, et son caractère protecteur répandrait la peur dans les rangs d’hommes et de femmes dévoués à la cause de l’économie et soucieux de « donner » du travail à leurs concitoyenEs. En fait, ce concentré du rapport de forces entre les classes sociales, résultat de plus d’un siècle d’affrontements sociaux, ne fige qu’à un moment donné le rapport de forces entre les classes. Mais même cet instrument de mesure et de régulation est devenu trop dangereux pour un patronat toujours plus avide de dérégulation. En plus des attaques frontales qu’elle contient, la loi Macron va étendre les possibilités de règlements des litiges entre patrons et salariéEs à l’amiable en dehors du code du travail, comme si les parties au contrat de travail étaient à égalité sans lien de subordination. Le loup dans la bergerie ?

Dossier réalisé par des militantEs du NPA de l’inspection du travail et Robert Pelletier

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.