Contre les violences faites aux femmes !

-A +A

Le 25 novembre est la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, et cette année, il résonnera particulièrement avec l’actualité puisqu’il se fait dans le contexte de la libération de la parole des femmes suite à l’affaire Weinstein. 

Dans plusieurs pays comme l’Argentine ou l’Italie, des mouvements massifs se construisent contre les violences sexistes, en particulier les féminicides auxquels la France n’échappe pas puisqu’en 2016, 123 femmes sont mortes sous les coups de leur (ex-)conjoint. 

Ce sont aussi 84 000 femmes qui subissent chaque année des violences sexuelles en France. 90 % connaissent l’agresseur et seulement 10 % portent plainte. Pire, en 2014, seuls 5 139 hommes ont été condamnés par la justice.

Le traitement médiatique réservé à ces violences est extrêmement problématique. On se souvient, il y a quelques semaines, de la « Une » des Inrocks avec Bertrand Cantat, symbole de la violence conjugale après l’assassinat de Marie Trintignant. Mais la culture du viol ou plus généralement de la violence sexiste est partout dans les médias, en particulier dans les publicités, dans les films, dans les séries.

Ces violences ne sont pas le fait d’hommes isolés et fous. Elles font partie intégrante d’un système de domination des hommes sur les femmes. Ces violences se retrouvent dans toutes les sphères de la société : dans la rue, mais aussi dans le cadre du foyer (qui semble parfois être le cadre sécurisant alors que la majorité des violences sexuelles s’y produisent), mais aussi au travail.

Le combat contre les violences sexistes doit se mener dès aujourd’hui avec la compréhension que le système patriarcal ne pourra être abattu sans un changement de société.

Dossier réalisé par la Commission nationale intervention féministe 

 

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.