C’est urgent et c’est possible !

-A +A

L’actualité du nucléaire est de plus en plus alarmante : menace d’inondation à Tricastin, faillite d’Areva et falsification des tests dans son usine du Creusot, fiasco financier de l’EPR de Flamanville (10 milliards d’euros), débandade technologique (cuve et couvercles défectueux) et impunité pour Areva… le lobby nucléaire a du mal à cacher l’erreur du choix gaulliste fait dans les années 1950. Ce choix assumé à droite et à gauche aboutit aujourd’hui à une fuite en avant : construction des EPR, accumulation débordante de déchets radioactifs, héritage empoisonné voué à agir sous terre (à Bure), transports classés « secret défense » et course aux armes atomiques. Le NPA veut arrêter cette folie et propose une politique énergétique au service des besoins sociaux, basée sur les économies, l’efficacité et les énergies renouvelables.

 

Transports de substances radioactives : la dangereuse clé de voûte du système

Les installations de l’industrie nucléaire sont réparties dans toute la France : réception du minerai d’uranium à Sète et au Havre, traitement chimique à Narbonne-Malvési, enrichissement au Tricastin, fabrication de combustible à Marcoule et Romans-sur-Isère, production d’électricité dans 19

La voiture électrique ne roule ni pour la planète ni pour l’emploi

Le 6 juillet, Hulot a déclaré tout fiérot : « Nous visons la fin de la vente des voitures à essence et diesel d’ici 2040 ! » Mais si on remplaçait les 39 millions de voitures en France par des voitures électriques, il faudrait installer partout des bornes de recharge rapide et… une quinz

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.