2014 : profits, crise, guerres et révoltes...

-A +A
Politique
arguments

Les grandes bourses mondiales avaient clôturé 2013 en fanfare : + 26 % pour le Dow Jones, + 57 % à Tokyo, + 18 % pour le CAC40 dans la foulée des deux années précédentes. Toujours plus, c’est la logique du profit qui a dominé l’année 2014, tant sur le plan social qu’international, la concurrence exacerbée débouche sur les tensions et conflits militaires, la guerre... et les révoltes.

Dossier réalisé par Yvan Lemaitre et Robert Pelletier

JANVIER
2 : Grève à la SNCM contre le dépôt de bilan qui malgré la mobilisation, sera effectif le 4 novembre.
3 : Au Cambodge, la police et l’armée tirent sur les ouvriers du textile à Phnom Penh : au moins quatre morts et de nombreux blessés, et de nombreuses arrestations. Pour les 500 000 travailleurEs du textile qui gagnent 75 dollars par mois, la situation est insupportable, comme pour ceux du Bangladesh surexploités pour le compte des multinationales.
14 : Hollande précise le Pacte de responsabilité, avec « un nouvel objectif : que d’ici 2017, pour les entreprises et les travailleurs indépendants, ce soit la fin des cotisations familiales ».
20 : Promulgation de la loi sur le compte pénibilité. De reports partiels en mises en cause, le Medef obtient régulièrement qu’il soit vidé de tout contenu.
22 : Après 17 jours de grève, occupation et séquestration de deux cadres, les salariéEs de Goodyear d’Amiens-Nord obtiennent, entre autres, le triplement de leur prime de licenciement.
29 : Suite au non-renouvellement du contrat unique d’insertion d’une factrice de Rueil (92), les facteurs partent en grève reconductible pour exiger l’embauche des précaires injustement congédiés. L’attitude inflexible de la direction va entraîner l’extension et la prolongation de la grève pendant 173 jours.

FÉVRIER
2 : Les réactionnaires occupent la rue : environ 20 000 manifestantEs pour le « jour de colère » la semaine précédente, le « jour du retrait de l’école » lundi 27 janvier, et ce dimanche 100 000 manifestantEs contre la « loi famille » et le mariage homosexuel.
7 : Ouverture des 22e Jeux olympiques d’hiver à Sotchi mis en scène par Poutine à sa propre gloire et celle du capital. Dépenses pharaoniques, environnement saccagé, centaines de milliers de travailleurEs traités comme du bétail, corruption généralisée...
12 : Mort de Mélissa dans un incendie d’un camp de Roms à Bobigny (93), morte d’avoir habité un bidonville sans eau ni électricité.
19 : 2 000 sages-femmes sont dans la rue pour exiger la revalorisation de leur profession.
21 : En Ukraine, après trois mois d’affrontements sur les barricades de Maïdan, une centaine de tués victimes de la répression, le dictateur Ianoukovitch s’exile. La révolution provoquée par son refus de signer un accord d’association avec l’UE ouvre une longue crise où les travailleurEs et les peuples d’Ukraine sont pris en otage entre l’impérialisme russe et ceux d’Occident. 4 000 mortEs dans un pays ruiné.
22 : 50 000 personnes à Nantes (44) contre l’Ayraultport. Virulentes attaques du gouvernement contre les « violences » pour tenter de casser l’image du mouvement.
25 : Union sacrée à l’Assemblée et au Sénat, y compris les députés du PCF, pour légitimer l’intervention militaire en Centrafrique alors qu’elle ne vise qu’à perpétuer le pillage de l’Afrique par les trusts français.
28 : 300 salariéEs de La Redoute bloquent le site de la Martinoire (59) pour de meilleures indemnités de départ après la cessation d’activité qui entraîne 1 178 suppressions d’emploi.

MARS
18 : Près de mille migrants africains ont pris d’assaut les hautes grilles de Melilla, enclave espagnole en territoire marocain. Malgré les balles en caoutchouc des policiers et les lames de rasoir de la clôture, 500 ont réussi à passer.
18 : À l’appel de la CGT, près de 100 000 manifestantEs contre le Pacte de responsabilité.
21 : Le Medef, la CFDT et FO concluent un accord dévastateur sur le statut des intermittentEs. Les occupantEs du Carreau du Temple à Paris sont évacués brutalement.
22 : Mort de Jean-Luc Einaudi, l’un des premiers à écrire l’histoire du 17 Octobre 61.
30 : Le second tour des élections municipales confirme les résultats du 1er tour : sanction du gouvernement, abstention record et poussée du FN.

AVRIL
8 : Avec 302 voix, ­Manuel Valls obtient la confiance des députéEs.
12 : À l’appel du Collectif unitaire du 12 Avril, 30 000 manifestantEs à Paris contre la politique du gouvernement.
16 : Plus de 300 salariéEs manifestent à Carquefou (44) après l’annonce par la Seita de la fermeture du plus grand site de fabrication de cigarettes en France.
17 : Mobilisation de 500 salariéEs de l’EPSM de Caen (14) pour bloquer le plan de restructuration.

MAI
4 : 200 manifestantEs contre la venue de Marine Le Pen sur le marché de Sotteville-lès-Rouen (76).
19 : À Perpignan, confirmation en appel de la relaxe des militantEs de BDS, après 4 ans de procédures.
25 : Élections européennes : sur 74 députéEs, 24 FN, 20 UMP, 13 PS, 7 UDI-Modem, 6 EÉLV, 3 Front de gauche et 1 DVG.
26 : Après trois ans et demi de lutte, les Fralib signent un accord de fin de conflit avec Unilever, avec une enveloppe de 19,2 millions d’euros pour leur projet de coopérative.

JUIN
6 : Manifestation « insolite » d’une centaine d’employéEs de palaces parisiens, entre la rue de la Paix et la place de la Concorde, avec drapeaux de la CGT et de la CNT, contre le développement de la sous-traitance et le travail à la tâche.
7 : Deux morts et une dizaine de blesséEs dans l’incendie d’un immeuble à Aubervilliers (93), le feu embrasant toute la cage d’escalier et piégeant ainsi des habitantEs obligés de sauter dans le vide...
10 : Début d’une grève de 10 jours des cheminotEs contre une réforme qui ouvre la voie à la privatisation et dégrade les conditions de travail.
12 : Début de la coupe du monde de football au Brésil sous le signe des grèves et des manifestations ouvrières. Celles-ci dénoncent la corruption et le gaspillage qui l’accompagnent, pour dire que la santé, l’éducation, les transports méritent plus que le football.
17 : Le Point révèle que, selon les comptes de la société Bygmalion, le candidat Sarkozy a dissimulé presque 17 millions d’euros de frais de campagne en 2012. Début d’une bataille rangée au sein de l’UMP.
25 : Retrait partiel du dispositif « ABCD de l’égalité » sous la pression de la droite et de l’extrême droite.

JUILLET
1 : En Afrique du Sud, après les cinq mois de grève victorieuse de 70 000 mineurs, 220 000 travailleurs de la métallurgie sont entrés en lutte pour des augmentations de salaire. Cette grève illustre la combativité de la classe ouvrière sud-africaine qui bouscule la toute-puissance des trusts miniers et ébranle le pouvoir de l’ANC.
5-6 : Plusieurs dizaines de milliers de personnes à Notre-Dame-des-Landes pour crier « l’abandon c’est maintenant » !
7 : Début de l’opération « Bordure protectrice » en Palestine. Netanyahou, le Premier ministre israélien, déclare « la guerre totale » au Hamas : une fuite en avant guerrière avec la droite nationaliste et religieuse, un véritable massacre contre le peuple palestinien, Gaza transformé en champ de ruines.
7-8 : Grande conférence sociale, troisième du genre. Après bien des hésitations, la CGT et la FSU sont absentes.
11 : Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (95) annule le plan social de Mory Ducros qui avait entraîné en mars le licenciement de 2 800 personnes sur 5 000.
13 : Hollande et le ministre de la Défense Le Drian annoncent une nouvelle opération dans la région du Sahel pour étendre la présence de l’armée française au Mali à cinq pays voisins, Mauritanie, Burkina Faso, Mali, Niger et Tchad. L’opération nommée Barkhane porte à 3 000 le nombre de soldats présents dans cette région riche de ressources : pétrole en Mauritanie, or au Mali, uranium au Niger...
16 : Un millier de militantEs à Fumel (47) pour rendre hommage à notre camarade Ignace Garay, décédé vendredi 11 juillet dans un accident de la route.
19-07 au 3-08 : Le gouvernement multiplie provocations et interdictions de manifestations de soutien au peuple palestinien. Cela n’empêche pas la tenue de plusieurs manifestations pour dénoncer la politique israélienne et le soutien que lui apporte le gouvernement.
29 : Les Roms installés près de Nanterre-Université (92) sont chassés et expulsés immédiatement de leurs autres points de chute. Certaines familles sont revenues s’installer sur un parking situé sous les viaducs de la ligne de Cergy au bout de la gare SNCF Nanterre-U...

AOÛT
25 : Les obsèques de Michael Brown, un jeune Noir abattu le 9 août par un policier blanc à Ferguson, rassemblent une foule nombreuse. La révolte suscitée par cet assassinat à travers les USA n’a pas empêché un grand jury d’abandonner les poursuites contre le flic meurtrier. Les paroles d’Obama qui se veut apaisant ne font que le discréditer, tant les agissements racistes de la police sont répandus et reconnus et que c’est bien par centaines que ces meurtres ont lieu à l’échelle du pays.
25 : Montebourg, Hamon et Filipetti quittent le gouvernement. Valls II commence...
27 : À l’université d’été du Medef, standing ovation pour Valls annonçant l’assouplissement des seuils sociaux et des règles relatives au travail dominical.

SEPTEMBRE
2 : Rentrée scolaire. Entre 2002 et 2012, 80 000 postes ont été supprimés dans l’Éducation nationale, alors que le nombre d’élèves a augmenté de 37 800...
2 : Rebsamen : « Je demande à Pôle emploi de renforcer les contrôles pour être sûr que les gens cherchent bien un emploi. (…) Si ce n’est pas le cas, il faut qu’il y ait, à un moment, une sanction. »
4 : Thévenoud, secrétaire d’État au Commerce extérieur accusé notamment de s’être soustrait au fisc, démissionne 9 jours seulement après sa nomination au sein du gouvernement Valls II.
5 : Alors que depuis un mois se poursuivent les bombardements menés par les États-Unis en Irak contre Daesh, Obama décide de la formation d’une coalition internationale pour « lutter contre le terrorisme ». Elle verra le jour le 15 septembre, lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de 26 États à Paris. Obama et Hollande entendent lutter contre la barbarie que leur politique a engendrée, avec le soutien de la Turquie, de l’Arabie saoudite, du Qatar... et de Bachar el-Assad. Mais elle n’entend pas aider le soulèvement du peuple kurde ni la résistance de Kobané.
15 : Début d’une grève de 15 jours des pilotes d’Air France contre la décision de développer la filiale low-cost Transavia.
17 : Macron, au sujet des salariéEs des abattoirs Gad placés en liquidation judiciaire : « il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées »...
19 : Victoire des salariéEs de l’Hôtel Park Hyatt, avec des gains équivalents à plus 400 euros mensuels.
21 : À New York, des centaines de milliers de personnes manifestent lors de la conférence sur le climat face à l’impuissance des chefs d’État qui rivalisent d’autant plus au niveau des discours qu’ils ne veulent absolument rien faire qui aille contre les intérêts des capitalistes. 23 : La maîtrise par l’humanité de la pollution et de ses effets sur le climat impliquerait sa maîtrise de la vie économique à l’échelle mondiale.
23 : Dans l’État espagnol, retrait du projet de loi remettant en cause le droit à l’avortement et démission de son instigateur, le ministre de la Justice Gallardon. Une victoire pour celles et ceux qui se battent contre ce retour en arrière et cette attaque au droit fondamental des femmes de choisir.
28 : À l’appel de la Convergence des hôpitaux en lutte contre l’hôstérité, 2 000 agents des services hospitaliers devant le ministère de la Santé.
Troisième défaite électorale en six mois pour le gouvernement, avec le renouvellement de la moitié des 348 sièges du Sénat. La droite reprend la majorité après trois ans de parenthèse socialiste.

OCTOBRE
5 : Le mouvement réactionnaire bleu, blanc, rose rassemble des dizaines de milliers de personnes pour rappeler que, pour eux, la famille se réduit à un modèle unique : un père, une mère au foyer et des gentils enfants...
9 : « Traditionnelle » visite des Ford au Salon de l’auto, fortement encadrée par les flics.
22 : Plusieurs centaines de militantEs pour accompagner Alain Pojolat au tribunal et crier : « Non à la criminalisation de la solidarité avec la population de Gaza ! Nous exigeons la relaxe d’Alain Pojolat ! »
25 : L’Assemblée nationale vote la modulation des allocations familiales pour les revenus élevés.
26 : Lors d’une manifestation contre le grand projet inutile du barrage de Sivens, Rémi, jeune toulousain de 21 ans, botaniste, membre de Nature Midi-­Pyrénées, décède, victime de l’explosion d’une grenade offensive.
29 : Début de crise à la CGT avec la révélation du coût de la rénovation de l’appartement et du bureau de Lepaon...
31 : Au Burkina Faso, le soulèvement populaire chasse Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans après avoir éliminé Sankara, leader de la lutte pour indépendance. La France est intervenue pour protéger le dictateur puis favoriser la « transition », contrôlée par l’armée contre la population pauvre spoliée de sa victoire.

NOVEMBRE
2 : Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, le GIEC, a rendu public son rapport, le cinquième, toujours plus alarmant. Si aucune mesure n’est prise pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, notamment de dioxyde de carbone (CO2), le réchauffement pourrait atteindre 4° C d’ici la fin du siècle, disent-ils. Les conséquences pourraient alors être dramatiques.
6 : Victoire pour les salariéEs de l’hôtel Royal Monceau en grève depuis deux semaines. L’accord de fin de conflit prévoit notamment des augmentations de salaires, jusqu’à plus 100 euros brut par mois.
8 : En apprenant que trois hommes de main des cartels avaient avoué avoir tué et brûlé les corps des 43 étudiantEs portés disparus depuis six semaines, des manifestants incendient la porte du palais national à Mexico. Dans tout le pays, la population se lève contre un régime où les cartels de la drogue sévissent et assassinent, avec la complicité de l’appareil d’État qui les protège comme il protège la bourgeoisie mexicaine et les trusts nord-américains.
15 : À l’appel du Collectif 3A (Alternative À l’Austérité), plusieurs dizaines de milliers de manifestantEs pour crier leur rejet des politiques d’austérité.
21 : Un centre de traitement d’Ebola est inauguré en Guinée, dans la région où sont apparus les premiers cas de fièvre hémorragique il y a plus d’un an. Un geste présenté comme le symbole du « plan de lutte de la France contre le virus Ebola en Guinée », mais totalement dérisoire, à l’image de l’attitude des grandes puissances pourtant responsables de l’absence d’infrastructures, de véritables systèmes sanitaires et de l’insuffisance des mesures prises contre l’épidémie.
27 : L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) laisse chuter les prix pétroliers de près d’un tiers, conséquence du ralentissement de la production dû à la crise mondiale qui se manifeste par une moindre consommation d’énergie. Pour la population, il n’y a pas de baisse  dans la même proportion, et pour certains des membres de l’OPEP – Russie, Venezuela, Algérie – cette baisse signifie la chute de leurs revenus pétroliers que les États feront payer à la population.
29 : La justice égyptienne abandonne l’accusation de complicité de meurtres de manifestants contre Moubarak blanchi de ses crimes : une agression contre la population et les travailleurs qui luttent contre les hausses de prix et les salaires indécents, les conditions d’emploi et de travail moyen­âgeuses et veulent poursuivre la révolution contre le pouvoir militaire.
29 : Plusieurs milliers de manifestantEs contre le congrès du FN à Lyon, malgré les contrôles arbitraires et les provocations policières.

DÉCEMBRE
15 : À l’appel des trois centrales syndicales, la grève générale paralyse la Belgique contre les nouvelles mesures d’austérité, dont le recul progressif de 65 à 67 ans de l’âge de la retraite, la non-­indexation des salaires et pensions pendant un an, ainsi que d’autres mesures portant atteinte à la sécurité sociale et aux services publics. Une étape qui n’aura de suite que si les travailleurEs exercent leur pression sur les organisations syndicales.
16 : Nouvelle grève et manifestation des salariéEs du commerce contre le travail de nuit et du dimanche et pour le retrait de la loi Macron.
17 : Obama reconnaît l’échec de la politique des US contre Cuba en annonçant la reprise des relations diplomatiques avec le régime castriste. Une victoire pour le peuple cubain soumis depuis 1962 à l’embargo, la menace aussi de la remise en cause par les multinationales américaines des quelques acquis de la révolution en matière de santé et d’éducation.
17 : Les salariéEs de Leroy-Somer démarrent la grève pour obtenir une compensation de la prime d’intéressement à 0 euro...
21 : En Tunisie, la victoire au deuxième tour de l’élection présidentielle d’Essebsi, chef du parti Nidaa Tounes (l’Appel de la Tunisie), symbolise le coup d’arrêt donné à la révolution. Essebsi fut ministre à plusieurs reprises sous Bourguiba, pour ensuite rallier Ben Ali et présider la Chambre des députés pendant deux ans sous la dictature... Le changement exigera une nouvelle irruption des classes populaires.
29 : Le Parlement grec n’a pas réussi à élire le président de la République. Menaces, pressions et tentatives de corruption, n’ont pas réussi à empêcher la crise politique d’éclater, tant la colère est grande dans la population. Celle-ci vit quotidiennement depuis quatre ans une chute sans fin dans la pauvreté et le désespoir, pour sauver les profits des banques grecques et européennes.
30 : Trois personnes sans logis sont mortes. Deux autres ont péri dans l’incendie d’un squat en Seine-et-Marne où ils avaient essayé de faire un feu pour se réchauffer.

En Grèce, comme partout dans le monde, monte la colère des travailleurEs et des peuples, seule issue à la régression globalisée dans laquelle les classes capitalistes entraînent l’humanité.