Solidarité avec les migrants, régularisation !

-A +A

L'expulsion de la Porte de la Chapelle aura eu le mérite de remettre au premier plan le problème de la situation des migrants en France. Mal logés, exploités, réprimés, les sans-papiers sont les victimes d'un système administratif qui a pour seul but de réduire les droits d'une frange de la population.

Manipulation policière et médiatique

Depuis l’occupation de la caserne de pompiers désaffectée du 10°arrondissement par les migrants on assiste de la part du pouvoir à une campagne dénonçant les manipulations d'organisations politiques notamment le Parti de gauche et le NPA qui seraient fauteurs de violence.

Le comble est atteint par une photo publiée sur le site du Parisien montrant une personne à terre se tenant l’œil, assisté par un policier. La légende « un policier a été sévèrement blessé à l’œil par une pierre ». Cette « info » est reprise sur tous les sites d’informations.

Malgré la brutalité policière les migrants hébergés !

Les migrants expulsés du boulevard de la Chapelle ont décidé hier soir d’occuper, rue Philippe de Girard dans le 10eme arrondissement, une ancienne caserne de pompiers, désaffectée. Ils se trouvaient pour la plupart sans solution d’hébergement et contraints de vivre dans la rue. Ils ont décidé de le faire parce qu’ils refusent d’être dispersés, qu’une partie seulement d’entre eux soit prise en charge par les pouvoirs publics.

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.