Guingamp (22) : Immunité ouvrière pour Gaël, Yoan, Lomig et Kaou

Samedi 6 mai, un rassemblement a réuni 200 personnes pour protester contre les poursuites judiciaires contre quatre militants opposés à la loi travail. Pendant le conflit de l’année passée, des manifestants regroupés sous « l’appel de Plouaret », collectif issu de Nuit debout Lannion et de Breizhistance, ont arrêté des trains en gare de Plouaret, principalement les jours correspondant aux appels à manifester contre la loi travail.

Poursuivis par la SNCF, quatre d’entre eux sont finalement cités devant le tribunal correctionnel de Guingamp, et comparaîtront ce vendredi 12 mai. Ils seront défendus par maître Larzul du barreau de Rennes et ne s’exprimeront qu’en breton.... Les peines encourues laissent songeur : 45 000 euros d’amende et 3 ans d’emprisonnement pour « entrave à la mise en marche ou à la circulation d’un train ». D’autant que le dossier à charge est vide...

Un collectif de soutien large regroupe des individus, partis, organisations et des syndicats, tous opposés à la loi travail. Rendez-vous est donné ce vendredi 12 mai à 8 h 30 devant le tribunal de Guingamp. Le comité NPA de Lannion-Guingamp-Bégard participe au collectif de soutien et appellent à manifester. Nous exigeons la relaxe des quatre militants poursuivis... et l’immunité ouvrière pour touTEs ! Face au capital et à l’immunité parlementaire de ses affidés, imposons la non-criminalisation des actions syndicales et revendicatives.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.