Université d’été du NPA : Mai 68, Karl Marx et dégustation de vins

Les congés ont déjà commencé pour certainEs, les grandes compétitions sportives se succèdent : pas de doute, c’est l’été ! L’heure pour le NPA de finaliser le programme de son université d’été annuelle, dont nous vous donnons ici un aperçu, forcément partiel, mais d’autres informations suivront dès la semaine prochaine.  

Anniversaires obligent, l’université d’été 2018 sera placée sous le double sceau du cinquantenaire du mouvement de mai-juin 1968 et du bicentenaire de la naissance de Karl Marx. 

Deux anniversaires 

Un cycle « Mai 68 » est donc organisé, qui tente d’aborder les événements de l’année 1968 dans leur portée internationale, avec des ateliers consacrés à l’année 1968 au Japon, en Italie, mais aussi en Martinique où, dès 1967, un soulèvement populaire fut réprimé par la puissance coloniale française. Du côté du vieux barbu allemand, des séances intitulées « Karl Marx, penseur du capitalisme », « Karl Marx, penseur de la transformation socialiste » ou encore « L’actualité du matérialisme historique » se tiendront, avec des interventions – entre autres – d’Alain Bihr, de Michael Löwy, de Ludivine Bantigny et de Catherine Samary, mais aussi d’Olivier Besancenot autour de la question du temps de travail chez Marx et les marxistes.

Des commissions et des invitéEs

Les commissions du NPA seront également de la partie, avec par exemple, une importante discussion, organisée par la Commission nationale d’intervention féministe, consacrée aux grandes mobilisations internationales des femmes, contre les violences et/ou pour le droit à l’IVG, des ateliers organisés par la Commission nationale écologie (sur le nucléaire, la biodiversité, la lutte de Notre-Dame-des-Landes…), la Commission internationale (Nicaragua, colonialisme français, système-dette…), la Commission santé-social ou la Commission migrations-antiracisme. 

Parmi nos invitéEs, Mathilde Larrère et Laurence de Cock nous expliqueront qu’en histoire, « la vulgarisation est un sport de combat », Michael Löwy nous éclairera sur la rencontre, en 1938, entre Léon Trotsky et André Breton, Dominique Vidal (voir interview page 12) reviendra sur son ouvrage consacré au dangereux amalgame entre antisionisme et antisémitisme, Mickaël Correia discutera des liens entre groupes de supporters et mouvements sociaux, et nous aurons également le plaisir de recevoir Emma, auteure de BD et blogueuse féministe. Edwy Plenel, fondateur de Mediapart, sera -également parmi nous. 

Des films… et bien d’autres surprises

Comme nous l’avons déjà signalé dans nos colonnes, le réalisateur Stéphane Brizé sera présent pour animer une projection-débat de son dernier film, En Guerre. À noter également la projection, dans sa version définitive, du documentaire réalisé cette année par le NPA (Mai 68 : tout changer), ou encore la pièce Made in Palestine, par le Théâtre Croquemitaine, venu de Belgique. Et puisque l’on innove chaque année, notez que la projection du documentaire Wine Calling, consacré à des vignerons produisant du vin « naturel et sans artifice », sera suivie d’une dégustation de vins du Roussillon ! Avec la plage, les discussions autour d’un verre, les tournois endiablés de pétanque et bien d’autres surprises, personne n’aura le temps de s’ennuyer lors d’une université d’été qui promet d’être studieuse et ludique, meilleur moyen de préparer la rentrée. 

Commission université d’été

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.