Strasbourg (67) : Anticapitalistes et antifascistes !

Le 1er Mai à Strasbourg, c’est d’abord la manifestation traditionnelle à l’appel de l’intersyndicale, sous la pluie cette année. Il en fallait pourtant plus pour dissuader les quelque deux mille personnes qui avaient fait le déplacement pour la manifestation, et les 200 personnes qui se sont retrouvées ensuite pour la fête anticapitaliste organisée par le NPA 67.

Parmi les cortèges, outre les bannières syndicales et le camion sono traditionnel, les jeunes du NPA 67 avaient fait le déplacement avec une banderole où l’on pouvait lire « Nous promettons de résister ». Une promesse de lutte donc, qui fait écho à l’affiche du second tour Macron-Le Pen, avec un cortège du NPA très dynamique. Une ambiance déterminée à l’image de la jeunesse strasbourgeoise mobilisée depuis les résultats du 1er tour et qui avait déjà manifesté samedi contre l’affiche du second tour. Une mobilisation pour affirmer notre propre autonomie dans la période et notre volonté de nous affronter au prochain gouvernement.

Dans ce contexte, la fête anticapitaliste qui a suivi a été une franche réussite puisque nous avons dépassé nos espérances d’affluence, faisant mieux que l’année dernière. Nous avons su trouver l’oreille et gagné la sympathie d’un public fidèle à notre fête. Ce moment de convivialité, organisé depuis plusieurs dizaines d’années par la LCR puis le NPA, c’est aussi la possibilité de discuter autour d’un verre, de bavarder en mangeant un couscous et de prendre contact avec le NPA. C’est un moment de visibilité pour notre organisation, grâce à la diffusion de notre presse, à la couverture médiatique et bien sûr au bouche à oreille.

Enfin nous avons voulu donner à cet événement une dimension internationaliste et antifasciste. Parce que la séquence actuelle est marquée par le repli national et par l’arbitraire de l’État d’urgence, par la répression tous azimuts et par la menace d’un fascisme qui progresse toujours davantage. Nous avons besoin d’un front social large, unitaire et démocratique. C’est bien cette volonté que nous porterons, dans la jeunesse et ailleurs, dès la semaine prochaine puisqu’une manifestation est d’ores et déjà prévue la veille du second tour. Alors oui « Nous promettons de résister » et quel que soit le résultat des urnes, nous continuerons à scander « Antifascistes ! Anticapitalistes ! ». Tant qu’il le faudra !

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.