Rennes (35) : La fête du NPA, une réelle réussite anticapitaliste

Pris par le mouvement social, nous n’avons commencé à appeler à la fête qu’une semaine avant celle-ci... Mais, l’investissement des camarades et sympathisantEs a permis de rattraper le retard. Ce samedi 28 mai, dès 15 heures, la salle avait pris des tournants anticapitalistes : tables de presse de collectifs (Palestine, sans-papiers, Kurdes...), affiches, banderoles.

Les différents ateliers de l’après-midi ont chacun réuni une trentaine de personnes et ont permis d’insister sur les liens entre capitalisme et destruction de la planète et la nécessité de sortir du nucléaire (manif à Flamanville les 1er et 2 octobre), sur la dangerosité des lois liberticides et la violence d’État qui s’abat contre le mouvement social et les quartiers populaires, sur la nécessité d’abolir capitalisme et patriarcat pour en finir avec l’exploitation, sur notre anticapitalisme qui ne peut être qu’internationaliste.

Pour le meeting, une salle comble, avec plus de 300 personnes de tous horizons, ponctué de slogans, et une grande diversité : une intervention mobilisatrice et poignante d’Olivier Besancenot, et d’autres par des militantEs du NPA Rennes, notre combat féministe, la lutte contre l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, la situation à PSA, la mobilisation dans les lycées et les facs rennaises...

La soirée s’est terminée de manière festive, avec une bouffe et un concert anticapitaliste de Sawa qui nous a donné la rage et la détermination nécessaire dans notre lutte, pour en finir avec un système dont nous n’avons rien à attendre.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.