Paris 18e : Le “grand soir”

-A +A
Politique
agir

« Le Grand soir »  Samedi 9 septembre, c’était la prérentrée sociale dans le 18e arrondissement de Paris !

Le collectif pour les droits sociaux et les libertés qui réunit des militantEs de diverses organisations politiques, syndicales et associatives des 17e et 18e arrondissements de Paris a organisé, samedi 9 septembre, une fête de prérentrée sociale.

C’est dans une ambiance festive et combattive que le collectif pour les droits sociaux et les libertés - Paris 17/18 a choisi de mobiliser les habitantEs du nord de Paris contre les réformes en cours. La « fête des droits sociaux et des libertés » a ainsi réuni, samedi 9 septembre, plusieurs centaines de personnes dans le quartier Marcadet-Poissonniers. 

Informer pour préparer les mobilisations

Plusieurs intervenants syndicaux – du Front social, de la CGT, du Syndicat de la magistrature, du CLAP, de Sud commerce et Sud travail – et une chercheuse en droit social, membre du GR-PACT, se sont succédé sur la scène du « Grand soir » pour informer les habitantEs des réformes engagées par le gouvernement pendant l’été pour casser le Code du travail et faire passer les mesures de l’état d’urgence dans le droit commun.

Des musicienNEs, non moins engagéEs – la chorale l’Ut en Chœur, le groupe de batucada Mulêketú, Louis Malapa & Co, DJ Monkey et l’1consolable – ont assuré l’animation de cette fête populaire pendant que les membres du collectif tenaient leur « point info » – avec trois avocats spécialisés en droit du travail pour répondre aux questions –, leur buvette, leur « photomacron » et leurs tables militantes pour accueillir les passantEs, échanger et annoncer les dates de mobilisation. 

Cet événement est une première réussie pour le jeune collectif soutenu par les comités locaux d’Attac, du NPA, d’Ensemble, d’EÉLV et du PCF. 

Marion NPA 17-18e