Le NPA reprend langue avec Lutte ouvrière

-A +A
Politique
agir

Vendredi 5 mai, le NPA a rencontré Lutte ouvrière, afin notamment de leur proposer un accord de répartition pour les élections législatives.

Le Comité politique nationale (CPN) des 29 et 30 avril a voté une motion législatives à plus de 71 % qui met en position le NPA de pouvoir se présenter : « dans un nombre limité de circonscriptions, en continuité politique avec la campagne Poutou, et les décisions de la conférence nationale du congrès. » Une souscription est lancée dès maintenant en soutien à l’activité du NPA, l’objectif étant de récolter dans un premier temps 200 000 euros (voir articles en page 3 et ci-dessus).

Législatives : proposition de répartition et appel au vote

Cette même motion propose, dans la continuité de la campagne Poutou qui a refusé d’opposer la candidature du NPA à celle de LO, de rendre visible lors des législatives cette complémentarité. Voilà pourquoi une proposition de rencontre a été faite à LO, pour leur proposer : « une répartition des circonscriptions ». Cette proposition de répartition pour les élections législatives ne s’adresse qu’à Lutte ouvrière, respectant en cela les textes majoritairement votées à notre dernier congrès dont la motion des élections dite motion A. Dans ce cadre, chacune des organisations financerait bien entendu ses propres candidatures.

Par ailleurs, sans que cela soit subordonné à une réponse favorable de LO à l’accord de répartition que nous faisons pour les législatives, le NPA a pris comme position dans une seconde motion adoptée au CPN à plus de 51 % d’appeler nationalement quoiqu’il arrive à voter pour les candidatures de Lutte ouvrière partout où le NPA ne sera pas présent.

C’est la deuxième fois depuis sa fondation que le NPA appellera à voter LO. La première fois, ce fut lors des régionales de 2015,  le CPN ayant à l’époque adopté une déclaration politique en ce sens.

Des débats à prolonger

Une rencontre a donc eu lieu entre deux délégations du NPA et de LO vendredi dernier dans les locaux du NPA. Ce fut l’occasion de présenter ces propositions aux camarades de LO, mais aussi de discuter de la situation politique et du rôle des révolutionnaires dans la période qui s’ouvre.

Les deux délégations convenaient de l’importance et l’utilité par ces temps de montée des idées réactionnaires et d’extrême droite de devoir approfondir et confronter nos analyses, mais aussi d’être capable d’agir et de répondre conjointement.

La prochaine fête de LO sera une occasion de pouvoir le faire, avec notamment le débat NPA-LO qui aura lieu dimanche 4 juin. Mais nous avons aussi toutes et tous convenu de l’utilité d’ouvrir d’autres espaces de débat entre nos deux organisations, notamment concernant le FN et comment le combattre.

En ce qui concerne notre proposition d’accord de répartition pour les élections législatives, la délégation de LO a dit qu’elle la prenait très au sérieux et qu’elle serait débattue au sein de leur direction. Une prochaine rencontre est fixée pour ce vendredi 12 mai.

Pedro Cine