Hommage à Irène Borten : les ex de la « Rue de Léningrad »

Catherine Samary

Catherine Samary est économiste, spécialiste des Balkans et de l’Europe de l’Est, membre du NPA et de la direction de la IVe Internationale.

Irène, notre amie et camarade (longtemps connue comme Dr Irène Borten-Krivine, première épouse de Jean-Michel K) nous a quittéEs, à 90 ans, le 31 juillet après une longue maladie.

Beaucoup d’anciens de la LCR et de la Quatrième Internationale (où elle portait le pseudonyme de Frédérique) se souviennent l’avoir connue « Rue de Léningrad » : son immense appartement où elle exerçait aussi son métier de gynécologue, accueillit chaque année pendant longtemps de joyeux réveillons où se retrouvaient des dizaines de militantEs et amiEs autour de vastes buffets, entre chaleureux bavardages et danses.

C’est aussi là que se tinrent les premières réunions de la « commission femme » de la LCR ou que furent accueilliEs bien des camarades du monde entier - de Petr Uhl et Anna Sabatova (venant de Prague) à Hugo Blanco (du Pérou) et bien d’autres camarades latinos ou encore Théo et Nadia Psaradellis de Grèce.

Irène soutenait les luttes pour l’accès des femmes à la contraception et à l’avortement dans le cadre du Planning familial et du MLAC. Mais elle déployait aussi sa chaleur et son attention pour les droits des femmes – notamment pour leur sexualité épanouie – au coeur même de son activité professionnelle de gynécologue. Elle a co-animé la Société de Gynécologie et Obstétrique Psychosomatique (SFGOP) dont elle fut longtemps secrétaire. Son livre, Médecin de femmes : ce qu’entendent les gynécologues est un témoignage de son parcours de gynécologue engagée.

Elle impressionnait par sa grande culture, sa « stature », son écoute attentive.  Elle nous manquera. Au revoir Irène.

Ses obsèques se dérouleront au crématorium du Père Lachaise, le vendredi 7 août à 15h30. Les mesures de distances sanitaires et de port du masque seront respectées.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.