Clermont-Ferrand (63) : Salle remplie pour Philippe ­Poutou

Plus de 300 personnes se sont déplacés jeudi 13 avril pour voir le candidat ouvrier et anticapitaliste. En plus de tout ce monde, de nombreux médias étaient présents pour couvrir l’événement.

Durant ce meeting, le candidat a déroulé les idées du parti avec une facilité déconcertante. Il est notamment revenu sur le « grand débat » qui a changé les regards portés sur lui et la visibilité du parti. Le candidat du NPA a également évoqué la lutte des classes, l’illustrant par le mépris et la critique portés par le pseudo-philosophe Luc Ferry. Il a aussi parlé du nécessaire partage du temps de travail à 32 heures par semaine, pour un SMIC à 1 700 euros net. Il a insisté sur l’importance des luttes et revendiqué de ne pas vouloir être président car une élection ne change pas la vie.

À la fin du meeting, Philippe a eu droit à des demandes de selfie, des dédicaces et des remerciements chaleureux, preuve que le personnage plaît et que les idées du parti trouve un écho auprès des gens.

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.