Chambé poing levé porte haut le drapeau de l’anticapitalisme

La liste « Chambé poing levé », soutenue par le NPA et Alternative et autogestion, a tenu lundi 9 mars dans un quartier de Chambéry son principal meeting de la campagne. Marion Guisset, militante du NPA et n°4 de la liste, a dénoncé la politique sécuritaire et antisociale de la municipalité de droite, avant d’expliquer pour quelle raison nous voulons démanteler la vidéosurveillance, réduire les effectifs de la police municipale et transférer les crédits correspondants sur la médiation sociale.

Max Cuaz, figure syndicale et n° 3 de la liste, a développé notre projet en matière de développement d’un réseau de transport gratuit, susceptible de répondre aux besoins et aux nécessités écologiques. Amandine Lécole, militante communiste et n° 2 de la ville, a présenté les mesures que nous proposons de prendre en matière de logement, de politique de la santé et de lutte contre les discriminations. Enfin, Laurent Ripart, militant du NPA et tête de la liste « Chambé poing levé », a conclu en appelant à voter pour notre liste et en rappelant qu’elle a déjà fait la preuve qu’elle pouvait obtenir des élus capables de mener une réelle opposition, tout aussi bien contre la droite que contre les différentes variantes du macronisme.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.