Après le 1er Mai, la fête anticapitaliste à Strasbourg

Cette année, une manifestation certes modeste mais dynamique. Malgré les nuages et le froid, nous ne sommes pas découragés ! Bien évidemment, les slogans se sont polarisés contre la loi El Khomri et la précarité rampante. Mais les slogans chantés dans le cortège NPA ont exprimé de façon plus large notre ras-le-bol de ce gouvernement au service des actionnaires et de sa politique d’austérité, mais aussi de son appareil répressif, qui s’est abattu d’abord brutalement sur les quartiers populaires pendant l’état d’urgence, dans le prolongement d’une politique ouvertement raciste et discriminante, puis plus récemment contre les manifestants.

Après avoir battu le pavé strasbourgeois, le NPA 67 et ses sympathisantEs se sont retrouvés à la traditionnelle fête du NPA pour partager un repas, un verre et un peu de fraternité. Le repas a été égayé par les camarades chiliens, qui ont tenu à partager avec nous musique et empanadas. Barbecue, salades, repas végétarien et tartes maison ont été une bonne occasion de s’asseoir ensemble autour d’une même table pour poursuivre en toute convivialité les débats amorcés dans les réunions unitaires, faire le point sur la situation... et préparer dès à présent la suite de la mobilisation.

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.