Adieu, camarade Annie !

Ce dimanche 10 janvier notre très chère camarade Annie Allain est décédée des suites d’un cancer généralisé. Une cérémonie d’obsèques a eu lieu vendredi 15 janvier à La Roche-sur-Yon, en Vendée, en présence de nombreux de ses proches..

Originaire du quartier ouvrier des Batignolles à Nantes, Annie avait participé à la fondation du NPA en Vendée, où elle habitait depuis des années. Elle a été membre du Conseil politique national de 2009 à 2010. Jusqu’en juin 2015, c’est-à-dire jusqu’au bout de ses forces, elle a milité au sein du comité de Vendée.

Annie était quelqu’un d’exceptionnel. Du haut de ses 63 ans, elle était pleine d’énergie, et ce malgré une trajectoire personnelle très dure et la pression des conditions de travail affreuses (elle était surveillante de nuit dans une clinique pour handicapés mentaux). Elle avait pris sa tant attendue retraite en janvier 2015.

D’une combativité hors pair, et d’une générosité rare, elle ne voulait pas que sa maladie soit trop connue, pour « ne pas déranger ses camarades qui étaient très occupés ».

D’Annie, nous retiendrons sa grande sensibilité intransigeante, sa capacité à mettre les autres à l’aise, sa façon de tourner brusquement la tête lorsqu’elle se sentait interpellée dans une discussion, ses grands yeux bleus et son regard profond…

Le meilleur hommage qu’on puisse lui rendre, c’est de poursuivre le combat révolutionnaire qu’elle avait rejoint à un âge déjà relativement avancé mais avec beaucoup de conviction, de poursuivre le combat pour en finir avec l’exploitation capitaliste qui détruit la santé et la vie des nôtres.

Ses camarades du NPA Vendée

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.