Achour Idir, militant du PST, est décédé

Hommage

Achour Idir viens de nous quitter à 51 ans au moment oû une aube nouvelle se dessinait pour notre pays!

Marxiste dans ta philosophie du monde mondialisé par le capital, libertaire dans ton vécu existentiel, syndicaliste et militant politique pour une utopie historique et humaniste pour laquelle tu as donné ton temps et ton énergie, celle d'un monde fait d'humanisme et de justice sociale pour les ouvriers, les déclassés et les jeunes brisés par la hogra. Que dire de ta générosité si intense, de ta légereté existentielle si courageuse, de cette détermination de donner sans reciprocité, de tes éclats de rire qui nous faisaient déstresser, de cette densité de sacrifices et de dépenses de soi qui nous inquiétait. On en a parlé sérieusement pour contourner le syndrome Rédouane parti sans nous écouter et perdu à jamais.

On ne voulait pas te perdre et on t'as perdu. Redonner une nouvelle vie au CLA, reprojetter le PST dans une espérance militante que les luttes sociales et le mouvement populaire permettaient, revenir à la mesure dans ton engagement activiste pour se recentrer sur la formation de nouvelles générations militantes, c'était cela ton horizon pour demain et on avait des projets dans ce sens comme dans l'écriture des expériences.

Finir ta maison, mettre en valeur le verger familial et offrir des moments de paisibilité à tes amis pour les avoir dans ta proximité!

Que puis je dire Achour maintenant que tu n'est plus là! Que ton départ imprévu est douloureux, que ton combat pour une Algérie humaniste et socialiste continuera, que le mouvement syndical se repensera et que toutes les militantes et militants, que tous les amies et amis, que tes fréres et soeurs ainsi que ton pére trés fatigué te pardonneront de ne les avoir pas prévenus! Les montagnes de Tagouba vivront ce crépuscule dans la mélancolie et le village de Turkine ne pourra s'habituer à ton absence!

Repose en paix l'ami, le camarade.

Adel Abderrazak (par post Facebook)

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.