Poitiers (86) : « Peut-on mener une politique anticapitaliste dans l’UE ? »

Visiblement, pour les 30 personnes rassemblées vendredi dernier, cela n’est point possible. Léon Crémieux de la commission internationale du NPA est venu faire une introduction détaillée, expliquant les mécanismes du proto-État qu’est l’Union européenne, les faux-débats sur les questions monétaires et financières, les mensonges des dirigeants européens. Nous avons appris des mécanismes économiques liés à la dette illégitime, sur les prêts qui consistent à créer de l’argent qui n’existe pas, puis à le détruire... La solution est politique : c’est le choix de la rupture avec le capitalisme pour une société égalitaire, écologiste, féministe et antiraciste. 

Perte de confiance en soi, manque de luttes et de travail collectif, TAFTA, moyens d’actions concrètes pour gagner, les migrants et l’extrême droite, nécessité de lier la souveraineté populaire à un internationalisme puissant, retour sur Syriza et Podemos... Autant de sujets abordés dans le débat.

Dans la salle, une bonne moitié de personnes n’étaient pas au NPA. Parmi eux, quelques étudiants et une lycéenne. Tous ont laissé leurs contacts... Et la discussion s’est poursuivie autour d’un pot. Une bonne soirée de l’avis de tout le monde.

L’intervention entière de Léon Crémieux sur notre site : npa86.org

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.