Le 8 mars reprenons la rue contre le gouvernement pour la défense du droit des femmes

Les droits de toutes les femmes sont attaqués, défendons-les tous ensemble !

Aujourd’hui toutes les femmes sont attaquées à la fois sur leurs lieux de travail, dans leur droit à disposer librement de leurs corps et dans leurs conditions matérielles d'existence.  Les violences faites aux femmes à la maison ou dans la rue sont entretenues par le climat sexiste et réactionnaire qui alimente la montée de l’extrême-droite.  Les tueries perpétrées à Charlie Hebdo et à l’Hyper Casher servent de justification à la mise en place en place par le gouvernement PS des politiques sécuritaires et islamophobes pour avoir les mains libres pour défendre ses intérêts impérialistes et attaquer les droits des travailleuses/ travailleurs et des oppriméEs en France. Dans ce contexte, les insultes, les menaces et les agressions se multiplient notamment contre les femmes voilées. En tant que féministes, nous devons lutter contre la montée du racisme, notamment l'antisémitisme et l'islamophobie. 

 

Contre les politiques d’austérité et la loi Macron, MOBILISATION !  

Cette loi prévoit l'extension du travail du dimanche sans obligation de majoration des heures, la réduction des plages horaires considérées comme « travail de nuit » or de nombreuses femmes sont concernées par le travail de nuit ou du dimanche.

La loi favorise la généralisation de contrats avec moins de garanties et de protections pour les salariéEs. La casse des prud'hommes et de l'inspection du travail, combinée à des conditions de travail détériorées, renforcent les situations de dépendances économiques pour les femmes, vis-à-vis de l'employeur ou de l'entourage.

Au travail, l’égalité entre les hommes et les femmes est encore loin d’être gagnée. Les femmes sont toujours moins payées que les hommes, elles occupent la majorité des temps partiels imposés. La loi Macron ne fera que dégrader encore un peu plus cette situation.

 

Contre la casse des services publics et la remise en cause du droit à l’avortement

Les politiques d’austérité menées dans les services publics ont pour conséquence directe de réduire l’accès aux soins, aux possibilités de garde collective pour les salariés les plus précaires. Aujourd’hui de nombreuses femmes sont contraintes à arrêter de travailler faute de place en crèche. Alors que nous avons célébré le 40ème anniversaire de loi Veil légalisant l’avortement, ce droit est aujourd’hui remis en cause par les coupes budgétaires et les fermetures de centre IVG. Cette année encore un centre de planification est menacé de fermeture à Colombes dans les Hauts-de-Seine.

 

Les oppressions des femmes ne sont pas une fatalité, il faut s'y opposer !

Des femmes luttent pour défendre leurs conditions de vie et de travail : à l’image des salariées de l’université Paris 8 ou des hôtels  pour des augmentation de salaires, ou encore les coiffeuses sans papier du boulevard de Strasbourg à Paris qui occupent leur salon depuis près de 3 mois pour obtenir leur régularisation et des conditions de travail dignes. Nous les soutenons et organisons la solidarité autour d’elles.

Le NPA se bat contre l’oppression des femmes au travail comme au foyer. Notre combat contre le capitalisme est étroitement lié au combat contre un système patriarcal qui utilise l’oppression des femmes.

Plus que jamais, ce 8 mars 2015, il y a urgence à nous mobiliser :

contre les politiques d'austérité, et la loi Macron

pour la défense des services publics

pour l'abrogation de toutes les lois, décrets et circulaires islamophobes et racistes ;

pour l'abrogation des lois et mesures sécuritaires

 

LE 8 MARS 2015

MANIFESTONS TOUTES ET TOUS ENSEMBLE POUR DEFENDRE LES DROITS DE TOUTES LES FEMMES !

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.