Secrétariat national jeunes des 7 et 8 septembre 

Le premier week-end de septembre a été l’occasion pour une quarantaine de jeunes militantEs du NPA de se retrouver pour le Secrétariat national jeunes (SNJ). 

Le Secteur jeunes du NPA a préparé sa rentrée politique, afin de mettre ses militantEs en ordre de bataille pour un mois de septembre qui pourrait s’avérer animé. Entre les mobilisations des Gilets jaunes qui repointent leur nez, la grève aux urgences et les manifestations appelées pour le climat et contre la réforme des retraites, les luttes ne manquent pas malgré les stratégies de dispersion. Et d’autres batailles se préparent pour les révolutionnaires, entre le retour de la Manif pour tous qui s’oppose à la PMA pour les couples lesbiens et l’accélération de la mise en place du Service national universel (SNU). Sur le front de la répression, la mobilisation doit être la plus forte possible le 10 octobre à l’occasion du procès en appel de Victor et Roga, deux étudiants de Nanterre risquant la prison pour s’être mobilisés contre la sélection au printemps 2018.

Vive les grèves lycéennes pour le climat !

Dans la foulée des discussions de l’Université d’été du NPA, il a beaucoup été question d’écologie et du mouvement des jeunes pour le climat, commencé au printemps. Le SNJ a cherché à analyser les premiers mois de mobilisation : si le mouvement a tout d’abord surpris par son ampleur et son caractère spontané et international, le problème des buts qu’il se donne s’est rapidement posé. Le collectif Youth for Climate, qui s’étend et se structure depuis le début de l’année, organise localement les grèves lycéennes. Nationalement, on peut, néanmoins, regretter que ce groupe, prenant la forme de « groupes de travail sans hiérarchie fixe », se limite pour le moment à une politique de « pressions sur les gouvernants », voire présente les critiques du capitalisme comme divisant le mouvement.

Un petit geste pour le climat : renverser le capitalisme

Le NPA Jeunes s’inscrit pleinement dans la lutte des jeunes contre la destruction de l’environnement, avec un discours politique clair dans sa dénonciation du système capitaliste comme responsable de la crise écologique, et montrant en quoi le capitalisme vert est une impasse pour le mouvement écologiste. Partout où cela est possible, nos camarades cherchent à s’impliquer au sein du mouvement, en participant aux actions et manifestations voire en les impulsant, mais aussi en poussant à l’organisation d’assemblées générales dans les lycées et les universités.

Du matériel militant sera produit dans les jours à venir pour mener une campagne politique autour de l’écologie : les jeunes du NPA organiseront à ce titre dans les prochaines semaines des meetings et des journées de formation afin de diffuser nos idées dans la jeunesse mobilisée.

Il a aussi été décidé qu’un stage de formation se déroulera en région parisienne les 25 et 26 janvier pour se cultiver politiquement et discuter de nos idées révolutionnaires. D’ici là, le SNJ se réunira à nouveau les 14 et 15 décembre pour faire le point sur l’intervention militante du Secteur jeunes du NPA.

Barnabé Avelin

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.