Quimper : plus de 500 personnes contre l’expulsion de Razmik, Mohamed et des autres

Le samedi 24 mars, la solidarité s’est exprimée avec force à Quimper. Des centaines de personnes, dont de très nombreuses et nombreux collégienES et lycéenEs sont venuEs crier leur colère contre les autorités préfectorales qui, au nom de la procédure Dublin, veulent expulser du territoire leurs camarades et leurs familles.

Avec une morgue sans égale le préfet a refusé de recevoir, il y a 15 jours, la délégation lui demandant de surseoir à sa décision.

La présence de centaines de jeunes, enseignantEs et autres, exprimant leur solidarité et leur colère, criant « C’est le préfet qu’il faut expulser », « Des papiers pour tous les sans-papiers » ou encore « De l’air, ouvrons les frontières, la Méditerranée est un cimetière », augure d’une mobilisation qui va se poursuivre.

Toutes les associations et collectifs d’aide aux migrantEs et réfugiéEs étaient présents et c’est un cortège dynamique animé par des chansons, des bidons et des tambours qui a parcouru tout le centre ville de Quimper pour Razmik, Mohamed et tous les sans-papiers.

L’unité, le nombre et la détermination ont marqué cette journée.

C’est dans cette voie qu’il faut continuer contre ce projet de loi asile-immigration, pour la solidarité inconditionnelle.

Correspondant

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.