Contre les violences policières, le racisme, la hogra et la chasse aux migrantEs, touTEs à Paris le 19 mars !

-A +A
Antiracisme
agir

Le 19 mars prochain aura lieu une marche nationale à Paris « contre les violences policières, le racisme, la hogra et la chasse aux migrantEs » et « pour la dignité et la justice ». 

Cette marche se tiendra dans le cadre d’un week-end international de manifestations contre le racisme et le fascisme et en solidarité avec les migrantEs avec des manifestations déjà prévues dans de nombreuses capitales européennes ainsi qu’aux Etats-Unis.

En France l’appel a été lancé par les familles de victimes des violences policières. Il peut être signé par des structures et des individus à https://blogs.mediapart.fr/marche19mars/blog. Tous les collectifs, les associations, syndicats, partis etc. peuvent aussi soutenir la mobilisation sur la base du texte plus court suivant :

Nous appelons à manifester le 19 mars pour la Justice et la Dignité parce que :

- La revendication légitime de Vérité et de Justice portée par ces familles victimes de violences policières doit être soutenue.

- La banalisation des discours, des actes racistes et leur caractère structurel sont inacceptables.

- Les droits démocratiques doivent être les défendus face à l’Etat d’urgence et des mesures liberticides qui touchent particulièrement celles et ceux qui subissent le racisme.

- L’accueil digne des migrantEs et la régularisation de tous les sans-papiers doivent être opposés à l’Europe forteresse.

Un cadre unitaire, qui se réunit à Paris toutes les semaines, s’est mis en place pour lancer la mobilisation. Des cadres de mobilisation sont en train de se mettre en place dans différents quartiers et villes.

La marche partira de la place de la Nation, qui sera renommée « place du 19 mars 1952 », pour finir place de la République où aura lieu un grand concert.

Des affiches seront disponibles très rapidement pour favoriser le travail de mobilisation et la visibilité nationale.

Dans une période où toutes les thématiques du racisme et du développement de l’état sécuritaire et policier vont être amplifiées par la campagne électorale, le succès de cette marche doit montrer qu’une autre voix monte de nos quartiers, de nos villes, de nos lieux de travail pour la solidarité et pour l’égalité. Il montrera aussi que face au FN il existe une autre voie que celle de voter pour ceux et celles qui reprennent ses arguments et appliquent sa politique.

Ce succès dépend de la construction de cette campagne, de la convergence dans chaque quartier, dans chaque ville, dans chaque lieu de travail de ceux et celles qui luttent déjà aux côtés des migrantEs, des Rroms, des familles de victimes des violences policières, contre la répression et contre toutes les formes de racisme, notamment l’islamophobie.

Alors cette campagne et le succès de la marche du 19 mars permettront de construire les bases d’un mouvement d’ensemble sur la durée.