92 Nord : Une fête anticapitaliste sur les terres de Balkany

Cette année, la fédération du NPA 92 Nord a décidé de ne laisser aucune zone libre à la droite et aux capitalistes. C’est donc à Levallois que s’est déroulée la fête annuelle du NPA 92 Nord, la ville où Balkany croit régner en seigneur sur ses terres.

Vendredi 19 juin, près d’une centaine de personnes sont venues partager un repas convivial ou un verre avec des camarades, des frères de luttes ou des amis. Nous avons ouvert le bal par un meeting où nous avions décidé de laisser largement la parole à des jeunes et des salariés qui ne sont pas membres du NPA mais avec qui nous avons mené des combats communs cette année : 3 salariés de Carrefour Market, un salarié licencié de l’entreprise de bâtiment Colas située à Gennevilliers, un étudiant de l’Institut de formation des travailleurs sociaux de Montrouge, une militante syndicaliste à la Poste touchée par la répression ainsi que des enseignants qui s’étaient mobilisés contre la sortie de leurs établissement de l’éducation prioritaire sont venus relater leur lutte et tenter d’en tirer des leçons pour la suite.

Lutte ouvrière, la section du PCF d’Asnières, ainsi que l’AFPS avaient répondu présents à l’invitation que nous avions lancée à plusieurs partis politiques et associations qui militent dans le département des Hauts-de-Seine.

Avant les congés de l’été, militants et sympathisants du NPA ont rechargé leurs batteries avec ce moment convivial, et nous en ressortons d’autant plus déterminés pour continuer notre combat pour renverser le capitalisme. Balkany et ses amis n’ont qu’à bien se tenir…

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.