Maurice Rajsfus : « Je n’aime pas la police de mon pays »

Ce samedi 4 juillet, l’enceinte de La Parole errante était abondamment remplie pour l’hommage rendu à Maurice Rajsfus, décédé le 13 juin dernier. Ce n’était pas tant un public venu écouter une série de témoignages mais plusieurs centaines d’amiEs, de militantEs, de camarades dont beaucoup avaient partagé tout au long de dizaines d’années les multiples batailles menées par Maurice.

Continuons son combat

Tout d’abord, la Fanfare invisible a donné l’ambiance avec de classiques chants révolutionnaires. Un premier débat a suivi, animé par Ludivine Bantigny, Daniel Kupferstein et Nicole Abravanel, autour des combats de Maurice, à partir de ses nombreux ouvrages partant de la dénonciation de la police française et ses traditions répressives, racistes, jusqu’à son combat contre le Front national, contre le racisme en passant par de l’UGIF.

Après la lecture d’extraits d’ouvrages de Maurice, un deuxième débat animé par David Dufresne, Raphaël Kempf, Ramata Dieng et Youssef Brakni, autour de la sinistre actualité des violences policières tant dénoncées par Maurice.

Chaque débat s’est déplacé dans la salle avec des interventions de militantEs illustrant souvent avec émotion tant les violences policières et racistes que les combats menés au côté de Maurice. Autour de la table présentant ses nombreux ouvrages et dans le jardin, les discussions faisaient ressurgir les souvenirs de toutes et tous les acteurEs de ces combats et nous engageaient à les continuer.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.