Strasbourg : faire barrage à l'extrême-droite !

COMMUNIQUE DU NPA 67

Ce mardi 9 février a lieu à Strasbourg, dans le restaurant "l'Ancienne Douane" un "dîner patriotique" organisé par le parti d'extrême-droite Front National avec Christian COTELLE (tête de liste départementale dans le Bas-Rhin), Patrick BINDER (tête de liste aux élections régionales en Alsace) ainsi que Jean-Marie LE PEN.

L'extrême droite vient propager ses idées nauséabondes dans une situation locale déjà très contaminée par la peste brune : profanation du cimetière juif du quartier de Cronenbourg à Strasbourg, tags racistes sur les murs du domicile du maire de Strasbourg, inscriptions islamophobes, agressions physiques sur des personnes d'origine immigrée, etc.
Ajoutons à cela, la grande campagne xénophobe que mène aujourd'hui l'Etat en nous imposant un "débat sur l'identité nationale", en traquant encore et toujours les sans-papiers, en voulant légiférer sur la burqa, etc.

Le discours d'extrême-droite et la politique que mène la droite au pouvoir ont un but commun : stigmatiser des couches entières de la population (les immigrés, les sans-papiers, les jeunes, les habitants des quartiers populaires...), diviser la classe des exploités, diviser les travailleurs, les chômeurs entre eux afin de continuer à servir plus facilement les intérêts du patronat. Ne nous leurrons pas : l'extrême-droite se présente comme une alternative au pouvoir actuel, en réalité il n'en est absolument rien ! Le Front National a toujours servi les intérêts de la classe qu'elle représente : celle des actionnaires et des exploiteurs capitalistes ! 

Le Nouveau Parti Anticapitaliste poursuit sa lutte contre le racisme, le sexisme, l'homophobie, les inégalités sociales et l'exploitation que subissent les classes populaires. C'est pourquoi nous continuons de résister aux attaques du gouvernement et nous continuons de combattre les idées xénophobes du Front National.

Le NPA milite pour la régularisation de tous les sans-papiers, pour l'égalité des droits homme/femme, pour l'égalité des droits homos/hétéros, pour un SMIC à 1500€ nets, une augmentation de salaire de 300€ nets, une réduction du temps de travail afin de travailler toutes et tous... Autant de mesure qui vise à en finir avec ce système inégalitaire et oppresseur.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.