Soutien aux facteurs et factrices de Basse Normandie en luttent: Déclaration d’Olivier Besancenot

Plus de 500 manifestants, 60% de grévistes sur l’ensemble de la région, et la reconduction de la grève… Les facteurs de Basse-Normandie montrent la voie. Ils ont raison de se battre contre la pause méridienne et contre les restructurations incessantes que veut imposer la direction de La Poste.

La Poste veut même aller plus loin, elle parle de « nouveaux métiers » qu’elle veut faire prendre en charge par les facteurs, comme le permis de conduire ou même s’occuper des animaux domestiques. Elle admet elle-même que ces tâches ne représenteront moins de 1% du Chiffre d’Affaires du Groupe en 2020.

Son objectif est simple : rendre les postiers corvéables à merci, faire travailler les postiers toujours plus longtemps, alourdir leur charge de travail… pour un salaire de misère.
Voilà pourquoi le mouvement de grève des facteurs de Basse-Normandie est porteur d’espoir : c’est en regroupant nos forces, qu’on soit syndiqué ou non, quel que soit le centre ou le métier, que les postiers feront reculer la direction de la plus grosse entreprise du pays, dont l’actionnaire principal est l’Etat.

C’est par la convergence des luttes que le monde du travail sera en mesure de mettre un coup d’arrêt aux suppressions d’emplois et de balayer les politiques patronales et gouvernementales anti-ouvrières.

Cette politique de destruction du service public postal, la direction de La Poste finira par la payer un jour.

La Poste a bien changé, mais nous, on ne lâche rien.

Alors courage pour votre lutte, vous pouvez compter sur le soutien du NPA.

Salutations révolutionnaires
Olivier Besancenot

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.