Quand la métropole Marseille-Aix parle de transports gratuits, c’est gratuit pour les voitures !

Récemment désignée par les instances nationales de son parti LR (avec le soutien de Gaudin) pour être candidate à la mairie de Marseille, Martine Vassal a depuis quelques mois, investi les finances de la Métropole Marseille-Aix dont elle est présidente.

Les travaux fleurissent partout, en centre-ville comme dans les arrondissements périphériques. Mme Vassal veut un centre-ville rendu aux piétons, d’où les voitures seraient chassées.Comment ne pas approuver cette décision dans une des villes les plus embouteillées de France ? Comment ne pas approuver aussi la volonté de donner enfin une réelle priorité aux transports en commun (bus, métro, tram) ?

Mme Vassal s’est même déclarée pas hostile à la gratuité (la communauté de communes d’Aubagne, dans la banlieue marseillaise s’y est ralliée depuis quelques années)… mais pour dire finalement, que cela devra être étudié… plus tard !

Cela dit, la période des fêtes de fin d’année pourrait être l’occasion de concrétiser ces belles paroles, sauf que… Vu que depuis pas mal de temps le « congé dominical » a été rayéde la grande distribution, la Métropole Marseille-Aix qui gère la circulation et la Régie des Transports (RTM) a décidé que les samedis et dimanches du mois de décembre, il y aurait gratuité mais… des parkings souterrains du centre-ville ! Pas des transports !

Peut on penser sérieusement que rendre gratuits les parkings de l’hyper centre aura pour effet de diminuer la circulation automobile ? Alors qu’elle a autorité sur la Régie des Transports, la Métropole n’a pas jugé nécessaire d’instaurer la gratuité sur les bus-trams-métros, ne serait-ce qu’à cette même période.

Est-ce cela, favoriser les transports en commun, et limiter la voiture au centre-ville.

On peut penser que le manque à gagner des sociétés gestionnaires des parkings centraux (Vinci, Q Park, One Park, Indigo…), sera compensé par quelques « générosités » financières de la Métropole ou de la Ville.

Mais, depuis bien longtemps, la Ville, le Département et la Métropole ont fait le choix des centres commerciaux géants en périphérie (Plan de Campagne, les Paluds, la Valentine). La preuve, la desserte de ces centres commerciaux sera renforcée, ce qui ne sera pas le cas des transports en centre-ville.

La voiture restera reine incontestée !

Raison pour laquelle le NPA s’est adressé aux organisations politiques dont les porte-parole ont signé l’appel national (LO, PC, FI), pour discuter d’une campagne commune sur le thème de la gratuité des transports.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.