Manifestation réussie contre le Bastion social à Chambéry

Le samedi 2 février à Chambéry, près de 300 personnes ont défilé à l’appel du Collectif savoyard contre les racismes et la haine, pour exiger la fermeture du local du Bastion social (l’EdelweiSS – 171 avenue de Lyon).

Un an après l’ouverture de ce local fasciste dans notre ville, les agressions se sont multipliées sans qu’aucune plainte n’ait encore abouti, pas plus que la procédure d’expulsion lancée par le propriétaire du local. Face au silence coupable de la municipalité et de la préfecture sur les agissements de ce groupuscule fasciste, les ChambérienEs ont répondu présents ce samedi pour se débarrasser de cette gangrène fasciste qui pourrit nos vies. 

Riposte antifasciste large et unitaire

La manifestation a emprunté l’avenue de Lyon et marqué un arrêt devant le local du Bastion social, encore une fois protégé par la police. Un petit groupe de militants d’extrême droite a ensuite suivi de loin le cortège, espérant sans doute pouvoir attaquer des manifestantEs isoléEs. Rapidement repéré par le service d’ordre, ils ont préféré rebrousser chemin et la manifestation a pu se terminer sans encombre place de la mairie.

Face à l’augmentation des agressions fascistes un peu partout en France et à l’ouverture de locaux d’extrême droite, il est indispensable d’organiser une riposte antifasciste large et unitaire. À Chambéry, le Collectif savoyard contre les racismes et la haine, regroupant associations, organisations syndicales et politiques (dont le NPA) et individus, poursuivra sa lutte contre l’extrême droite et ses idées, d’où qu’elles viennent.

Correspondant

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.