Théâtre de La Commune : vers un déblocage de la situation ?

La grève des salariéEs du théâtre de La Commune d’Aubervilliers concernant leurs conditions de travail dure depuis deux mois, et les négociations, enfin ouvertes, avancent lentement. 

Pour mémoire, à l’ouverture de la saison, le 20 septembre, une partie des salariéEs du théâtre avaient commencé une grève contre les pratiques pathogènes de la direction et pour un audit des conditions de travail. Les 12 ruptures conventionnelles, les quatre suppressions de poste, les très nombreux congés maladie… forment un aperçu des difficultés qui ont poussés les salariéEs à se mettre en grève.

Deux réunions en quatre jours

Face aux revendications des grévistes la direction avait été jusqu’à présent peu disposée à discuter : intimidations et menaces de licenciement contre les grévistes, et des réunions de « négociations » marquées par leur brièveté, les représentants de la direction quittant même l’une d’entre elles en moins de dix minutes ! ConfrontéEs à cette situation difficile, les grévistes sont restés soudéEs, ont organisé quatre « Temps forts » devant le théâtre, et continuent de s’adresser aux spectateurs qui viennent au spectacle chaque soir. Une solidarité qui a porté ses fruits : on a observé un changement de ton de la part de la direction la semaine dernière, avec deux réunions en quatre jours et des avancées concernant la mise en place d’un audit.

Mais afin que les revendications soient vraiment entendues et satisfaites, et qu’un protocole de fin de conflit soit écrit et signé, les salariéEs ont encore besoin de notre soutien, que ce soit en participant à la caisse de grève ou en participant à leur prochain Temps fort. Tenez-vous informéEs en vous rendant sur leur page Facebook « Salarié.e.s du théâtre de La Commune en lutte ».

Valentin Dumont

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.