Philippe Poutou au côté des salariéEs de GE/Alstom en lutte

-A +A
Social (autres)
actualité

Vendredi 13 octobre, Philippe Poutou était à Grenoble pour soutenir les salariéEs de GE/Alstom. 

À 10 heures du matin, c’est dans les locaux du comité d’entreprise que l’intersyndicale CGT/CFDT/CGC a reçu Philippe accompagné d’une large délégation du NPA Isère. 

Une longue lutte

En introduction, les responsables syndicaux ont exposé l’historique centenaire de l’entreprise et leur longue lutte contre les suppressions d’emplois... notamment la mise au pilori de la filière hydroélectrique par les gouvernements successifs. Pour l’intersyndicale, le mardi 17 octobre 2017 sera une date clef pour l’avenir du site : c’est la date butoir où l’État peut intervenir en rachetant 20 % des actions et ainsi bloquer l’application du « plan social » et ses 345 licenciements annoncés…

Philippe est intervenu notamment pour affirmer l’urgence de l’unité dans le but de construire un mouvement social puissant face au gouvernement Macron. Notre camarade a martelé que la lutte des GE/Alstom est actuellement emblématique et que nous avons grandement besoin d’une victoire sociale. 

Une stratégie pour gagner

Le débat qui a suivi a porté entre autres sur le besoin d’investissements pour le développement des énergies renouvelables – que ce soit dans l’hydroélectricité, le photovoltaïque ou l’éolien – et la nécessité de construire un grand service public de l’énergie. Puis, à midi, Philippe est intervenu à l’entrée de l’usine devant près de 200 salariéEs avec une diatribe des plus appréciées, en rappelant que, face à Macron et ses porte-flingue, il nous faut impérativement une stratégie pour gagner en ancrant la mobilisation et la grève partout. 

La venue de Philippe a été appréciée par les salariéEs car elle maintient la pression politique et médiatique, malgré la levée du blocage la veille. À noter aussi l’intervention combative et émouvante d’une étudiante de l’Unef venue apporter le soutien de la jeunesse étudiante grenobloise. Une chaude ambiance avec des slogans et des chansons, la discussion politique se terminant autour d’un barbecue convivial : la meilleure des façons de conclure une belle journée de solidarité !

Correspondant

 

La mobilisation s’est poursuivie mardi 17 octobre. Robert Pelletier est intervenu pour le NPA à cette occasion.

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.