Pas de sécurité pour les salarié­e­s de la Sécu ?

Un téléconseiller de la CPAM de la Manche est menacé de licenciement pour « insuffisance professionnelle » par la direction. Jusque-là bien noté, félicité en octobre 2017 par son directeur, le voilà accusé d’avoir refusé de prendre des permanences téléphoniques. Faux ! Sauf que ce tout frais syndiqué CGT avait critiqué les modifs incessantes de planning en réunion de service...

Si ce salarié est innocent, le directeur de la CPAM Manche, lui, est un récidiviste, condamné en justice 15 fois pour infraction au code du travail et licenciements abusifs depuis 2000. Bonne nouvelle : de nombreux collègues ont fait grève et participé à un rassemblement de soutien le 20 décembre pour soutenir leur collègue. 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.