Meeting interprofessionnel contre la répression au travail le 16 septembre à Paris

Rendez-vous le mercredi 16 septembre, à partir de 19 h 30, à l’annexe de la Bourse du travail de Paris (salle Hénaff), 29, bd du Temple, Paris 3e (métro République). Le meeting sera également diffusé en live sur Facebook.

Licenciement d’un conseiller Pôle emploi et d’un gréviste de la SNCF en juillet, déplacement d’office d’un inspecteur du travail et révocation d’un gréviste de la RATP en août, conseils de discipline de grévistes de l’Éducation nationale ou de la Poste à la rentrée, jusqu’à des mises à pied voire des licenciements dans la Santé en pleine épidémie... sans compter les nombreux cas qui restent dans l’ombre car la répression isole.

Déconfinement de la répression

Depuis quelques mois et d’autant plus à la faveur de l’été, c’est à un véritable déconfinement de la répression que nous assistons dans les entreprises et les services publics, avec l’appui du gouvernement. Répression pour son activité syndicale, répression pour s’être mobilisé notamment lors de la grève historique de cet hiver, répression pour avoir lancé l’alerte, ou même simplement pour avoir fait son travail…

Face à cette violence patronale et gouvernementale qui s’abat sur l’ensemble du monde du travail, une dizaine de comités et campagnes de soutien ont décidé de s’unir et d’appeler à la solidarité interprofessionnelle pour mettre fin à ce management par la peur !

Comités et campagnes de soutien de : Anthony Smith (responsable syndical à l’inspection du travail), Alexandre El Gamal (RATP), Éric Bezou (SNCF), Yann Gaudin (Pôle emploi), les 3 de Melle (éducation), les infirmiers du Rouvray (hôpital), Anissa Amini (EHPAD), Vincent Fournier (La Poste), Gaël Quirante (La Poste), Roga et Victor (université).

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.