Les dirigeants de La Poste dans les starting-blocks

On le sait, la réouverture des écoles le 11 mai, organisée en dépit de la situation sanitaire, répond en réalité aux desiderata du patronat. Les dirigeants de La Poste sont dans les starting-blocks.

Comme ces dirigeants tiennent leur mandat des actionnaires que sont la Caisse des dépôts et consignations et de l’État, on peut dire que la boucle est bouclée. Déjà les pressions pour augmenter le taux d’activité sont croissantes. Trois semaines après avoir réduit le temps de travail à trois jours par semaine, la direction est passée à quatre jours. Une nouvelle organisation, dont on ne sait si elle sera basée sur cinq ou six jours sera mise en place… à partir du 11 mai. Le calendrier est tout de même bien fait.

La Poste et Amazon bras dessus bras dessous

Cela fait plusieurs semaines que le siège de La Poste attend le retour à l’activité normale. Mais en réalité les dirigeants n’ont pas fait que ronger leur frein. Si l’activité a été réduite en terme d’amplitude dans la semaine, elle a été concentrée sur les jours travaillés, au fur et à mesure que le trafic augmentait. C’est ainsi qu’au colis par exemple le trafic est de l’ordre de 150 % du trafic moyen quotidien. Comme en période de fin d’année !

Pas étonnant que le PDG Philippe Wahl puisse se féliciter, sur France Inter, du fait que La Poste gagne des parts de marché dans le secteur. Pas étonnant non plus, en définitive, que les patrons de La Poste et ceux d’Amazon s’entendent comme larrons en foire pour s’affranchir des contraintes liées à la condamnation d’Amazon. Les plateformes colis postales frontalières ont en effet servi pour l’acheminement des colis envoyés via les plateformes d’Amazon dans plusieurs pays européens, pendant la fermeture des sites français. Mais la décision de la Cour d’appel de Versailles (lire ci-dessous), qui confirme dans les grandes lignes celle prise en première instance et qui oblige Amazon à limiter le nombre de produits envoyés aux produits de première nécessité (même si c’est dans une acception assez large), aura également des conséquences à La Poste !

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.