Grève reconductible votée jusqu’à lundi à la BnF

Près de 180 agentEs étaient rassembléEs ce mardi 3 décembre dans le hall de la Bibliothèque Nationale de France afin de discuter de la réforme des retraites et de la manière de faire reculer le gouvernement Macron sur son projet. Une AG comme on en avait plus vues depuis bien longtemps à la BnF ! Après une présentation des effets dévastateurs de ce projet de réforme par les différents camarades de l'inter-syndicale BnF (CGT-FSU-SUD) et quelques échanges, l'AG s'est prononcée à l’unanimité sur deux points  : - Pour le retrait total de l'ensemble du projet de réforme ! Pas de négociations possibles avec notre avenir !- La grève à partir du 5 décembre, et sa reconduction le vendredi 6 et le samedi 7 ! Car seule la grève reconductible et de l'ensemble des secteurs nous permettrons de faire reculer ce gouvernement. Une assemblée générale est appelée lundi pour décider de la poursuite de la grève avec l'ensemble des collègues.

La grève du dimanche 8 a été également votée majoritairement, mais les collègues ont expriméEs que celle-ci ne concernerait, dans les faits, qu'une minorité de collègues, et particulièrement des vacataires (personnels les plus précaires et les moins bien payéEs). Il est important de ne pas se substituer à leur voix pour essayer de convaincre tous ceux qui n'étaient pas avec nous aujourd'hui, et être le plus présent possible auprès de tous pour militer et convaincre de la nécessité de la grève. La discussion s'est également lancée autour de la caisse de grève, notamment afin d'aider les plus précaires d'entre nous. 

Jeudi 5 décembre nous défilerons en cortège intersyndical à Paris, RDV donné aux collègues à 14h au métro Jacques Bonsergent. Pour nous, comme pour beaucoup de travailleurs et de travailleuses : le 5 ne sera qu'un début ! Public, privé : en grève jusqu'au retrait ! 

Correspondante

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.