Grand Est : Les Gilets jaunes font leur rentrée

Le dimanche 8 septembre, la Coordination des Gilets jaunes du Grand Est a fait sa rentrée, à Dannemarie dans le Haut-Rhin.

Après un été marqué par des réunions, des actions diverses (péages gratuits, manifestations contre les violences policières suite à la mort de Steve), 120 Gilets jaunes venuEs des départements d’Alsace, Lorraine et Franche-Comté se sont retrouvés dans un gymnase. Point sur la situation politique générale, modalités des prochaines manifestations à l’appel de la Coordination, travail par commissions, pour terminer sur le vote d’une déclaration de rentrée qui sera publiée sur la page Facebook. 

Calendrier de mobilisation(s)

Les discussions ont concerné l’organisation des actions dans la région : la Coordination appellera à une manifestation régionale par mois, avec un turn-over sur les grandes villes de la région, laissant ainsi la place à des initiatives locales. Des commissions ont été créées : groupes « manifestation/répression », « tract et déclaration de la Coordination », « communication », « actions », « convergence écologie », « commission entreprises régionale », « RIC- référendum ADP ».

Il en sort une feuille de route de rentrée, un calendrier des manifestations régionales fixé jusqu’à début décembre (prochaine échéance Nancy le 14 septembre, montée à Paris la plus massive possible pour la marche pour le climat du 21 septembre). Deux tracts sont prévus par la commission entreprises : l’un contre les licenciements et les politiques de suppression de postes dans la fonction publique, l’autre contre la réforme des retraites. Les Gilets jaunes présents tombent d’accord sur une action coordonnée pour soutenir la grève des urgences dans le Grand Est, et sur la participation à la manifestation du 18 septembre à Belfort contre le plan social à General Electric. Une autre date apparaît importante : celle du 24 septembre contre la réforme des retraites.

Du côté de l’écologie, en plus de la marche du 21, des échéances locales se préparent, notamment une manifestation le 23 novembre à Stocamine, anciennes mines de potasse où est prévu l’enfouissement de déchets industriels dangereux juste en-dessous de la nappe phréatique de Wittelsheim, commune du Haut-Rhin. Certains s’organisent également pour faire signer la pétition « ADP » et coordonner leurs ateliers RIC sur la région.

Une déclaration finale est adoptée. Les Gilets jaunes entonnent un de leur chant de manifestation. Le combat continue !

Correspondante 

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.