En Seine-Maritime, depuis jeudi, la grève s’enracine !

Les manifestations du jeudi 5 décembre ont rassemblé près de 60 000 personnes dans tout le département. Il y a eu deux énormes manifestations à Rouen et au Havre mais aussi des manifestations à Dieppe, Fécamp, Eu, Lillebonne. La grève a été reconduite massivement dans toutes les AG de cheminots du département jusqu'à lundi, les trains ne roulent quasiment plus en Normandie. La grève prend aussi parmi les personnels de l'éducation.

Au Havre, 200 collègues étaient réunis en assemblée de grévistes jeudi, à Rouen ce sont plus d'une centaine de collègues qui avaient reconduit la grève vendredi qui se sont regroupés, surtout d'établissements du secondaire, mais l'idée fait son chemin dans le premier degré pour le début de la semaine qui vient. La volonté de se coordonner entre grévistes par secteurs géographiques, mais aussi en lien avec l'interpro est affirmée. Des tracts sont distribués aux élèves des lycées et aux parents d'élèves. Beaucoup d'assemblées sont programmées à divers niveaux dans la journée de lundi... Il y a une ambiance inédite qu'on n'a pas connue depuis 2003 ! Ça pousse aussi parmi les agents de collectivités territoriales, comme dans deux grosses communes de l'agglomération rouennaise (Saint-Étienne-du-Rouvray et Sotteville) mais aussi à Gonfreville près du Havre.

C'est dans les agglomérations havraise et dieppoise que la grève a commencé à s'implanter vendredi dans des entreprises du privé : chez Sidel, Safran, Total, Eramet, autour du Havre, chez Auchan et Renault Alpine à Dieppe. Les portuaires et dockers des trois agglomérations annoncent une entrée dans le mouvement à partir de lundi. Des blocages de l'activité économiques auront lieu toute la semaine entre 6h et 9h dans les agglomérations (lundi à Rouen, un blocage du MIN est annoncé). Samedi, des manifestations à l'appel de l'intersyndicale départementale ont eu lieu à Rouen, au Havre, à Dieppe. Les Gilets Jaunes étaient également présents, avec l'envie de plus en plus forte de convergence pour avancer vers la grève générale. La semaine qui vient s'annonce chaude malgré la pluie et le vent froid annoncés !

Marie-Hélène Duverger

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.