Transports : demi-tarif pour le pass Navigo des retraitéEs franciliens

La région Île-de-France vient d’adopter le principe du demi-tarif pour l’abonnement mensuel des retraitéEs. Une nouvelle étape dans la longue bataille pour la gratuité des transports…

Dans les années 1960, les usagerEs des transports parisiens devaient acheter une carte d’abonnement pour chacun des modes de transport de l’époque : train de banlieue, métro, bus.

Au début des années 1970, la gauche politique et syndicale s’est battue pour la « carte unique des transports », l’extrême gauche ajoutant « payée par les patrons ». En 1975, la « carte orange » a constitué un progrès certain mais très insuffisant : la grande banlieue, bien que très mal desservie, payait bien plus que Paris…

À gauche, à droite…

En 1981, Fiterman, le ministre PCF des Transports de Mitterrand, a fait rembourser par les employeurs la moitié de la carte orange de leurs salariéEs. Mais statu quo sur les zones et rien pour les scolaires et les retraitéEs.

Dans les années 2000, avec plusieurs lignes de RER et de tramway en plus, la bataille a repris pour un tarif unique de la carte orange, quel que soit le nombre de zones parcourues. Pour le second tour des Régionales de 2010, le PS Huchon donne satisfaction au PCF et aux Verts en promettant le tarif unique pour la mi-mandat. C’est en fait en toute fin de mandat, et après plusieurs hausses de tarif supérieures à l’inflation, qu’il l’applique ou plutôt qu’il en fait cadeau à Pécresse (Les Républicains) qui prend la région en décembre 2015. L’économie est substantielle pour les banlieusards : jusqu’à 46 euros par mois !

Mais, s’ils ont créé la carte « Imagine’R », très intéressante pour les jeunes, Huchon et son vice-président Vert aux Transports n’ont jamais donné suite aux revendications des retraitéEs CGT qui dénoncent depuis dix ans le tarif « plein pot » imposé aux salariéEs au moment où ils se retrouvent à la retraite avec des revenus en forte baisse. Seuls les non-imposables ou très peu imposables ont droit à une carte d’abonnement (Emeraude ou Améthyste) gratuite ou très bon marché financée par les départements.

Les vieux soudain très courtisés

Parmi les promesses de Pécresse pour reprendre l’Île-de-France à la gauche, il y avait bien le demi-tarif pour les retraitéEs, mais les intéresséEs n’y croyaient pas vraiment : c’est à Paris (PS) et dans le 94 (PCF) que les Conseils départementaux ont fait un geste pour les vieux, et pas là où la droite dirige et a le plus de fric (notamment dans le 92 et et le 78). Pourtant Pécresse vient de faire voter le demi-tarif du pass Navigo pour les retraitéEs de plus de 65 ans d’ici la fin de l’année... Rien par contre pour les tickets en carnet ou à l’unité qui suffisent à beaucoup d’entre eux.

Une victoire syndicale dont certains se prévalent abusivement : le maire ex-PCF de Nanterre a envoyé à touTEs les retraitéEs de la ville une longue lettre où il fait comme si c’était grâce à lui que les vieux NanterrienEs allaient rouler moins cher. Pas un mot sur la longue campagne de la CGT régionale ! Le responsable départemental du syndicat lui a envoyé un courrier cinglant bien mérité.

Prochaine étape : la gratuité pour touTEs. Hidalgo en parle, mais il faudra probablement une mobilisation forte pour obtenir ce progrès social et écologique majeur.

Correspondant

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.