PostierEs du 92 : la lutte va payer !

Après sept mois de grève, malgré la répression, le combat continue.

Mercredi 31 octobre, les postierEs grévistes du 92 se sont retrouvés à la Cour d’appel de Versailles pour soutenir Gaël Quirante, de nouveau convoqué en audience pour ce qui constitue une obsession de la direction de La Poste : revenir sur la décision judiciaire qui dissocie le licenciement d’un salarié par son employeur de la pérennité de son mandat syndical et de toutes les prérogatives qui lui sont associées, en l’occurrence les prises de parole dans les centres et les bureaux.

Perspectives d’extension

180 militantEs et soutiens se sont retrouvés, dont Olivier Besancenot, Frédéric Lordon, Mickaël Wamen, des représentantEs de La France insoumise, de Solidaires, des McDo de Marseille, de Sud Poste 33… Et La Poste a de nouveau été – un peu – renvoyée dans les cordes puisque la juge lui a reproché d’avoir fait un nouveau procès au TGI en septembre sans attendre l’appel d’avril. Le nouveau procès en appel aura lieu le 5 décembre, avec un verdict 15 jours plus tard.

La Poste doit comprendre que ce n’est pas par voie de justice qu’elle aura la peau des grévistes.

Après sept mois et demi de grève reconductible, une perspective d’extension avec la préparation d’une grève régionale Île-de-France à l’appel de Sud Poste 92 et Sud Poste 93, la direction de La Poste sent bien qu’à jouer les prolongations, les provocations et la répression, la situation va peu à peu lui échapper. Elle a sous-estimé le pouvoir de l’unité des travailleurEs.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, des discussions sont en cours avec la direction nationale : enfin le début d’un processus de négociation ?

Sept mois sans obtenir satisfaction, ça suffit ! Il est désormais possible d’envisager une victoire revendicative, plus que jamais la solidarité financière et politique doit s’exprimer !

Correspondant

Pour (re)faire un don à la caisse de grève en ligne : https://www.lepotcommun.fr/pot/kgmfkl66

Ou en envoyant des chèques à l’ordre de SUD Poste 92 (mention au dos : « Solidarité grévistes ») à SUD Poste 92, 51 rue Jean Bonal, 92250 La Garenne-Colombes. 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.