Les postiers et postières des Hauts-de-Seine ne désarment pas

La semaine dernière, avec l’interpellation et la garde à vue de Gaël Quirante, La Poste a tenté de tétaniser les grévistes et de décapiter le syndicat SUD Poste 92. Les rassemblements du week-end, la solidarité qui s’est largement exprimée, a totalement déjoué cette manœuvre.

Lundi 17 juin, alors que Gaël était encore en garde à vue, un des grévistes a tenté de s’immoler au centre de courrier de Levallois. Cette tentative de suicide est liée au fait que ce gréviste, qui cherchait à être muté dans un autre service, s’était vu refuser cette mutation, alors même qu’elle avait été auparavant acceptée. Ce postier avait déjà fait, il y a plusieurs années, une tentative de suicide pour les mêmes raisons. Ce fait était connu de tous à La Poste. Or, tout tend à montrer que c’est la direction départementale qui est intervenue pour refuser la mutation du collègue…

Rassemblement vendredi à 18 h 30

Les grévistes restent toutefois motivés et déterminés. Dès lundi, ils et elles étaient de retour devant le siège de La Banque postale. Comme d’habitude, la direction a fait fermer les grilles et paralysé l’activité dès l’arrivée des grévistes. Une situation ubuesque, mais qui fait que la boîte perd énormément d’argent. En effet, la banque est le secteur qui rapporte le plus : paralyser l’activité du siège pendant une matinée constitue une perte financière importante. Toute la semaine, les grévistes sont donc revenus chaque matin devant le siège. Et ils et elles continueront tant que la direction continuera de refuser des négociations.

Mais pour que la grève puisse désormais gagner définitivement, il faut que la solidarité s’exprime encore davantage. C’est la raison pour laquelle les grévistes appellent à un rassemblement devant la préfecture de police de Paris le vendredi 28 juin prochain, à 18 h 30, afin d’exiger que La Poste ouvre des négociations et que la police cesse d’intervenir systématiquement contre les grévistes.

La radicalisation de la direction de La Poste montre qu’elle se trouve en difficulté. Il est tout à fait possible que les grévistes gagnent sur leurs revendications. Mais pour cela, la solidarité doit s’exprimer, et notamment la solidarité financière.

Correspondante

Pour verser à la caisse de grève :
En ligne : https://www.lepotcommun.fr/pot/kgmfkl66
Par chèque : à l’ordre de Sud Poste 92, mention Solidarité grévistes, à envoyer à Sud Poste 92, 51 rue Jean Bonal, 92250 La Garenne-Colombes
Virement : sur le compte SUD POSTE HAUTS DE SEINE :
IBAN FR76 4255 9100 0008 0033 2571 214

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.