Finances publiques : une grève réussie !

Le 16 septembre les agentEs des Finances Publiques étaient appelés à faire grève pour combattre le projet de « nouveau réseau de proximité ». Cette première journée de grève depuis la rentrée a été une réussite.

À l’appel de l’intersyndicale nationale de la Direction générale des Finances publiques (Solidaires, CGT, FO, CFDT/CFTC) les agentEs se sont massivement mobilisés ce lundi 16 septembre contre le projet dit de « nouveau réseau de proximité » et les nouvelles suppressions d’emplois annoncées. Cette journée a été une réussite, puisque les taux de grève dans plus de 70 directions atteignent des niveaux inégalés depuis le conflit de 2000.


Un réseau de proximité détruit
En juin dernier, Darmanin a dévoilé son projet de « nouveau réseau de proximité » qui serait une prétendue réponse pour avoir plus de services publics sur le territoire. Mais en y regardant de plus près, leur projet est tout autre : détruire le réseau territorial des finances publics. En effet, ce qui se prépare d’ici les deux prochaines années, c’est la fermeture de la majorité des trésoreries, de nombreux services des impôts des particuliers et des entreprises. En lieu et place de ces structures pérennes, Darmanin et le gouvernement veulent mettre en place des « points de contact », des Maisons France services où les fonctionnaires des finances publiques seraient remplacés par des contractuels. Et si vous souhaitez vraiment avoir un agent des finances publiques pour vous répondre, il y aura des visio-RDV. Elle est pas belle la vie ? Sans oublier, au passage, les 4 900 nouvelles suppressions d’emplois d’ici la fin du quinquennat, qui s’ajoutent aux 40 000 subies depuis 2002. Et aussi l’externalisation de certaines des missions, et la privatisation…
Face à cela, depuis le mois de juin, les agentEs des Finances publiques, sur l’ensemble du territoire, ont agi de bien des manières et ont réussi, ces dernières semaines, à avoir le soutien de nombreux éluEs locaux. Face à cette colère, avant même la journée de grève du 16 septembre, Darmanin a un peu fléchi et, comme sur le reste de leurs réformes, a annoncé « un temps plus long pour la concertation », tandis que certaines directions ont modifié à la marge leur projet.


Retrait du plan Darmanin !
La mobilisation des agentEs, mais aussi et surtout le soutien des éluEs locaux à quelques mois des élections municipales, qui sont un enjeu crucial pour LREM et donc le gouvernent Macron, peuvent permettre de les faire reculer durablement.
Les agentEs l’ont bien compris et, d’ores et déjà, de nombreux départements dont la Gironde, le Rhône, le Morbihan et le Finistère, ont décidé en assemblées générales de reconduire la grève. Dans d’autres départements également, hors de question pour les agentEs de s’arrêter là, avec des actions de toute sorte (blocages des sites, interpellation des éluEs, tractage aux usagerEs, marche pour les services publics, actions de visibilité…). Bref, avec cette première mobilisation réussie, les agentEs des Finances publiques reprennent peu à peu confiance en leur force collective… jusqu’au retrait du plan Darmanin. Les agentEs n’ont pas dit leur dernier mot pour sauvegarder le réseau de proximité !
Joséphine Simplon

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.